L’hibiscus

Oui, je peux ! (texte)

par Carole Braéckman , Louise Hay

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Un extrait du livre de Louise Hay Oui, je peux afin de ne pas tomber dans une résignation de mauvais aloi...

Ne faites jamais l’erreur de croire que vous êtes trop vieux pour faire quoi que ce soit.
Pour ma part, ce n’est qu’au milieu de la quarantaine que j’ai commencé à trouver un sens à ma vie, lorsque je me suis mise à enseigner.
A cinquante ans, j’ai mis sur pied ma maison d’édition qui était très modeste à l’époque.
A cinquante cinq ans, je me suis lancée dans l’informatique, en prenant des cours et j’ai vaincu la peur que m’inspiraient les ordinateurs.
A soixante ans, j’ai commencé à jardiner, et aujourd’hui, je m’alimente à partir de mon propre potager biologique.
A soixante dix ans, j’ai pris un cours d’art plastique pour enfant.
A soixante quinze ans, j’ai obtenu un diplôme de Beaux-Arts, et j’ai commencé à vendre mes toiles.
Maintenant mon professeur d’arts plastiques me conseille vivement de passer à la sculpture.
En outre, j’ai commencé récemment à faire du yoga et j’en constate les effets positifs sur mon corps.
Il y a quelques mois, j’ai décidé de vaincre ma peur, et je me suis inscrit à des cours de danse sociale. A raison de quelques heures par semaine, je suis en train de réaliser mon rêve d’enfant, qui était d’apprendre à danser...
J’adore apprendre de nouvelles choses.
Qui sait ce que je ferai dans l’avenir ?

Louise Hay. - Oui, je peux



Petit texte pêchu, auquel j’ajoute une conclusion empruntée à Jean Latreille :
"Quel que soit ton âge, tu peux toujours créer du nouveau ! Un vieux pommier ne produit pas de vieilles pommes."

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – février 2022








Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…

 

Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.