L’hibiscus

J’ai trébuché : Coucou n° 471 du 8 décembre 2021

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Coucou vous,
cela fait un moment que je ne vous ai pas écrit, mais c’est que j’ai trébuché !!
Sur une période de six semaines, j’en ai passé la moitié en ville. Trois virées d’une semaine chacune... avec déplacement en voiture...
J’ai avalé des kilomètres (3000 !), boulotté des ondes...
Notez que la vie en ville est bien entendu possible, même aux hypersensibles... si des bouffées nature y sont ménagées...
Je ne regrette pas, pour autant. Certes, je ne me suis pas respectée. Mais mes raisons étaient incoercibles.

La fatigue aidant, je suis redevenue hyper poreuse. Et comme le monde va.. comme il va... cette porosité m’a déforcée.
Je me suis promis de ne pas recommencer.
Depuis j’hiberne, je me chouchoute avec tendresse, j’ai un peu coupé tous les ponts, me suis permis d’être égocentrique... et n’en ai même pas honte !
Notez bien : c’était aussi une façon d’épargner à autrui ma morosité, ma grisaille (sourire).
J’ai remonté la pente. Suis de nouveau joyeuse. Ouf !

Pourquoi je vous raconte cet épisode de ma vie ?
Peut-être pour
vous remettre l’accent sur la sensibilité. Nous sommes toutes et tous sensibles aux humeurs des autres, aux ondes, au bruit... peu d’entre nous en ont pleinement conscience...
Vous réconforter si vous-même trébuchez. Cela arrive à tout le monde (sourire). Non la vie, décidément, n’est pas linéaire.
Vous remémorer de faire barrage à la dictature du bonheur ! Nous avons droit à des faux pas. C’est tellement humain. Le rouli-roula de la vie, en somme !
Vous marteler aussi que nous nous devons d’abord à nous-même.
Vous inciter à fréquenter les bois et les oiseaux. Ou la mer et les oiseaux...

Et ultime recommandation :
veillez sur votre trésor : VOUS !
Carole.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr - décembre 2021








Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...