L’hibiscus

Le Mont Saint Michel - La pleine lune : coucou n°8, le 14 novembre 2008

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Retour du Mont Saint Michel, la merveille des merveilles !
Nous avons eu la grâce de le voir sous le soleil, là où la météo nous prédisait les pires horreurs ! Et, grâce à ce décalage, nous nous sommes sentis béni(e)s ! Merci la météo !!
Un seul jour de grand vent, bienvenu ! lors de notre promenade dans la baie : magie des paysages qui s’ombrent et s’illuminent au passage des nuages, changement de couleurs, du brun sombre au rose parme, quelques belles gloires lumineuses dans le ciel... Bonheur !
Nous nous sommes transformé(e)s en granit sur l’île de Tombelaine. Avons médité dans la nef de l’abbaye, dans la crypte de Notre Dame sous Terre...
Des moments d’une grande densité , d’une belle présence à nous-mêmes et à ce lieu chargé de passages et de foi...

Hier soir, nuit de pleine lune. Pour les rationnel(le)s, dont je fus !, je voulais témoigner de mon ahurissement, il y a quelques années, lorsque mon médecin homéopathe me demanda : « Vous êtes sensible à la pleine lune, vous ? »
Je l’ai regardé avec un étonnement rétif ! Des histoires de bonne femme ! tout ça !
« Beuh non ! » Et comme j’avais appris un peu de modestie en me frottant à quelques autres phénomènes farfelus, j’ajoutais : « Enfin, je ne crois pas ! »
Il reprit ma fiche : « Vous êtes venue telle date, lendemain de pleine lune, et telle date, deux jours après la pleine lune, et telle date, lendemain de pleine lune, et telle date, lendemain de pleine lune... » Il me fit l’historique sur deux ans et plus !! je n’avais raté aucun lendemain de pleine lune ! appelant systématiquement « Au secours » dans ces passages-là !
Alors maintenant, je ne peux que vous dire, à mon tour : « Vous ne seriez pas sensible à la pleine lune, vous ? »
C’est, paradoxalement, extrêmement rassurant, (quoique déconcertant, je vous l’accorde, quand on débarque dans ce drôle de monde, par la petite porte) de savoir que parfois, nos humeurs excessives, agitations et troubles du sommeil proviennent des phases de la lune...

J’ai gardé pour vous dans mon cœur un peu de l’exceptionnelle luminosité du Mont Saint Michel ! Et aussi l’image de petites Sœurs prosternées sur les carreaux vernis du chœur de l’abbaye, après l’office de dimanche, dans des senteurs d’encens et de cierges, avec un reste de la subtile résonance des chœurs polyphoniques ! Je vous les offre.
Passez une belle journée !
Carole.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – novembre 08








Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.

 

Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…