L’hibiscus

New Frontiers : coucou n°21, le 10 janvier 2009

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Eh, bonjour vous ! bonjour toi ! me voilà de retour, la tête envahie d’espaces merveilleusement immenses ! la respiration élargie par l’air pur et enneigé, le regard portant loin si loin si loin que je n’aurais jamais pu l’imaginer...
Je pense que vous aurez des bribes de ce voyage en Arizona par petits bouts !
 
 
  Voici en avant-première une histoire étonnante ! qui nous porte encore et n’a pas fini de le faire. Une de ces histoires comme je les aime ! une de celles qui éclairent ma vie ! Je vous la livre afin qu’elle puisse également vous inspirer, vous motiver, vous porter à votre tour !...

Dès notre arrivée, nous découvrons un magasin bio ! Youpi ! je ne raffole pas spécialement des fast food, vous vous en doutez ! Nous achetons donc pommes, avocats, jus de fruits... Voilà quelques picnics réglés, et un peu de fraîcheur assurée !
Et nous reparlons souvent de ce merveilleux New frontiers, où nous avons aussi trouvé des chaussettes en coton bio d’une incomparable douceur ! et d’un si joli violet !
Avons vite remarqué sur l’emballage papier, l’existence d’autres magasins, dont un à Flagstaff. Quand nous traversons cette ville, sur la mythique High Way 66, qui traverse les Etats-Unis d’Est en Ouest !, nous ouvrons grand les yeux, en quête de ce fameux magasin. Si on tombe dessus, c’est super, sinon tant pis ! Bon, on ne tombe pas dessus !

Suivent quelques jours assez tristes du côté de la saveur et de la valeur des aliments... Sigh ! (soupir !)

 
 
 

A la toute fin de notre voyage, nous décidons, un jour de brume et de neige, de négliger un Grand Canyon sans aucune visibilité, pour aller faire du shopping à Flagstaff, à une cinquantaine de kms de notre base ! Sûr ! demain, veille de notre départ, il fera beau afin que nous puissions admirer la huitième merveille du monde !
Idéalement, ce serait bien de trouver un mall (galerie commerciale) ainsi que... le New Frontiers, bien sûr ! ce petit jus de pomme était tout simplement divin !!
Bon, pas d’accès Internet facile. Les Américains sont bien équipés : tout le monde se baladant avec son laptop (portable,) rarissimes sont les cyber cafés, et les hôtels proposent bien la wifi, mais peu d’ordinateur de consultation. De lassitude, nous décidons de ne pas nous éterniser à chercher un accès Internet pour vérifier les adresses.
Confiance !! soit on tombera dessus, soit on demandera notre route ! Et pour la route ? la neige ? Confiance !!
 
 
 

Nous voilà en partance ! décor enneigé de rêve ! route prudente, car non déblayée. Nous progressons lentement, mais sûrement, vers Flagstaff. Une voiture bloquée sur le bas côté. Deux silhouettes encapuchonnées font du stop à quelques cinquante mètres de là. On s’arrête ? les pauvres ! On s’arrête. Deux frais minois ravis s’engouffrent dans la voiture ! C’est qu’il fait moins quelque chose dehors ! moins huit moins dix ! et le vent souffle ! et la nuit tombe !
Vous allez où ? Ah nous aussi !! Et vous étiez en goguette ? Et que faîtes vous dans la vie ?
Ah des études d’environnement ! c’est intéressant ! et pourquoi à Flagstaff plutôt que dans vos états d’origine ? Ah, c’est bien vrai que l’environnement est particulièrement propice, ici, c’est sûr !!
Hein !!!? Quoi ?!!

Les deux jeunes filles travaillaient à... New Frontiers pour payer leurs études !!!

Inutile de vous dire que nous étions hilares de contentement !
On a parlé de danse, de yoga, de nourriture végétarienne, on a même dégotté, grâce à elles, un restaurant entièrement végétarien, et entièrement succulent !!

Je vous laisse calculer la probabilité de rencontrer, sur une route de campagne, les deux jeunes filles de New Frontiers... On aurait pu passer cinq minutes après, ou cinq minutes avant ! elles auraient pu se balader la veille, jour de week-end... Elles n’auraient pas dû tomber en panne...
Les probabilités sont infimes !

Le voyage du retour fut féérique : nous avons vu neuf wapitis. Vous savez ce genre de cervidés d’Amérique ! Je voulais en voir un. Nous en avons vu neuf !
Notre voiture voguait sur une route déserte, entre deux congères de glace, nous avons croisé deux chasse-neige, et neuf wapitis.
Deux d’abord, ont traversé la route, puis trois autres aux alentours, à la clarté de la lune, phares éteints.
Plus loin, un très grand, altier, nous contemplait, sans broncher, sur le côté de la route. Accompagné de trois plus jeunes, plus craintifs aussi.

Et bien sûr, le lendemain, le lever du soleil fut tout simplement merveilleux sur le Grand Canyon !

 
 
 

New Frontiers pour les non-anglicistes, ça veut dire : Nouvelles frontières !
Confiance ! et les frontières s’éloignent ! ou prennent une surprenante élasticité ! inconnue dans le monde de la raison pure !
Confiance ! et vous passez la frontière du monde gris pour aller vers la couleur !!
Confiance ! et la magie intervient !
Alors, pour cette nouvelle année 2009, je vous souhaite de lâcher vos peurs, afin d’ouvrir de nouvelles frontières !

 
 
  A priori, j’avance dans mon retard de méls. Alors patience et... confiance !
Je ne peux malheureusement pas répondre à tout le monde. Sachez que je vous lis personnellement. Je veux dire que je ne délègue absolument pas l’ouverture de mes méls. Mais ne peux plus prendre le temps de répondre à l’abondant courrier que je reçois... Si vous n’avez pas de demande particulière, je me permets de passer... Mais je vous ai lu ! et attentivement encore ! Soyez en assuré(e). Même que je suis très touchée de vos retours !

A bientôt ! pour de nouvelles aventures ravigotantes !
Carole.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – janvier 09








Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.

 

Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.