L’hibiscus

Ouvrez les parachutes ! coucou n° 72 du 26 octobre 2009

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Bonjour,
j’ai revu aujourd’hui une amie de toujours. Nous avons fait le point sur nos vies respectives.
Moi, je lui ai donné mes deux grandes nouvelles.
J’ai commencé les cours de chant. Alors, si vous suivez bien, vous allez me dire : Mais Carole, tu chantes déjà !
Alors, oui, je chante, et oui, j’ai déjà travaillé ma voix, mais c’était un travail sur l’énergie de la voix !
Cette fois-ci, je prends un vrai cours de chant, et c’est bonheur !
A un moment, j’ai même senti que ça chantait en moi !! Wouhhh ! quelle présence !
Un très vieux rêve ! que je réalise enfin !

Et puis, aussi, je me fais "harceler" au téléphone, par une jeunesse de 75 ans, qui veut à tout prix que je mette ma promesse à exécution : nous allons sauter en parachute ensemble !!
J’ai une peur bleue ! mais je me dis que je m’en voudrais de ne pas sauter !
Mon amie est dé-ter-mi-née ! elle me propose même un site ! alors, je crois bien que n’a plus qu’à se jeter !!

Il y a des années, je m’étais promis de sauter en parapente avant mes cinquante ans, ce que j’ai fait, juste l’été qui précédait mon demi-siècle.
Quelle émotion !! c’était beau à couper le souffle ! au dessus du Puy de Dôme. J’ai eu très très peur, comme tétanisée, et en même temps, je pleurais d’émotion, dans ce merveilleux silence. Comme si j’étais au ciel ! En fait, oui, j’y étais !!
Seul bémol, le moniteur dans mon dos, qui s’étonnant de mon silence, n’arrêtait pas de jacasser !
Evidemment je ne regrette pas du tout de m’être lancée ( !). J’ai eu beaucoup de mal à atterrir ! j’aurais voulu rester avec les oiseaux !



Pour le parachute, j’ai encore plus d’appréhension !! c’est même carrément de l’effroi !
Mais bon, je crois bien que je vais marcher dans ma frayeur, que dis-je voler dedans !



Et il est sûr, qu’à côté de ça, se camper les deux pieds dans la terre ferme pour pousser la cansonnette, c’est d’un fastouche !!
Quoique quoique… ne me demandez pas pourquoi j’ai attendu 55 ans !!



Et vous, et vos peurs, et vos rêves ?!!?!
« La peur n’a qu’une peur, c’est que tu l’abandonnes. » dit Henri Gougaud. Alors laissons-les dans un coin de pièce, ces peurs, et envolons-nous !! D’accord ?
Carole.


© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – octobre 2009








Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.

 

Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.