L’hibiscus

C’est possible ! + les cuisines de l’univers : Coucou n° 53 du 24 juin 2009

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Coucou vous !
L’une d’entre vous m’a transmis une jolie phrase de Mark Twain à propos des rêves :
"Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait".
Quelle belle vérité !
Soit vous avez la grâce inconsciente de ne pas savoir ! Vous êtes béni(e) ! foncez !
Soit vous pensez que c’est impossible, alors peut-être convient-il de faire semblant de ne pas savoir ?!!
D’oublier que le reste du monde pense que c’est impossible !
Y compris notre tenace petit saboteur intérieur ! "Tu ne vas pas y arriver ! tu ne vas pas y arriver !"
Celui-là, envoyez-le voir au parc si vous n’y êtes pas !
Vous avez quand même le pouvoir : le laisser parler ou lui enjoindre fermement d’aller se promener !


Et puis patience ! je ne sais pas comment sont organisées les cuisines de l’univers, mais la commande a été prise par des serveurs zélés, n’en doutez pas ! Et les plats que vous mangerez demain se concoctent, avec un amour et un soin infinis ! dans de grands chaudrons magiques ! (ou de petites poêlées individuelles, si vos rêves sont carrément originaux !)
A moins que vous ne désiriez manger du tout préparé, du surgelé (vous manquez à ce point de foi en vous ?! ne rêvez pas trop petit ! vous méritez mieux !! ), ça se mitonne à feu doux, votre avenir. Une petite pincée de créativité, un zeste d’agrume pour le piquant, une cuiller d’humour pour que ce soit drôle à vivre, une brassée de tendresse, une louche de confiance en soi, une branche de fraternité, un pot de miel pour la douceur… plus… le secret du chef, qui va renverser vos papilles ! Car heureusement que la vie n’est pas toujours exactement telle qu’on se la rêve !
Je ne résiste pas au plaisir de vous citer cette phrase de Bernanos : Si je recommençais ma vie, je tâcherais de faire mes rêves encore plus grands ; parce que la vie est infiniment plus belle et plus grande que je n’avais cru, même en rêve.

Pendant que ça cuit, allez donc faire un tour ! profitez des beaux jours ! (enfin à Lille, il fait beau et chaud !).
Rien ne sert de piétiner, de piaffer, de maugréer…
Vous avez mis en œuvre tout ce que deviez ? avez posé tous les actes nécessaires ? alors allez danser maintenant. C’est la meilleure façon de s’ouvrir l’appétit !!

Moi, vous le savez, j’ai le projet de déménager, alors, j’ai donné mes préavis, et je cherche activement ! C’est ma part à moi ! Ben, oui, hein ! c’est à moi d’éplucher les annonces, soyons clair(e)s !!
Et je sais bien que la vie me mijote un de ses secrets merveilleux pour que je trouve la maison de mes rêves, et qu’elle n’attende que moi !
Ceci étant, je prends aussi mes gouttes !! Quand je suis prise de vertige devant mon projet, je tête mon flacon de Fleurs de Bach, pour que me quitte la panique !

Petit aparté : c’est rigolo les annonces qui vous présentent la salle de bains. Vous avez deux photos : la façade et la salle de bains !! Moi je rêve de cheminée au feu de bois, et de jardin ! pas de salle de bains !
Bon, j’imagine que ça cuit dans une petite casserole en fonte émaillée, joliment pimpante ! J’en sens déjà le fumet !!

A tout bientôt ! ça cuit ! ça frémit !
Carole.


© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – juin 2009


Sur le fait de foncer sans écouter les saboteurs, lisez donc le conte de la course de grenouilles.
Peut-être aussi, pouvez-vous lire ou relire le texte Les périodes où tout stagne : Patience ! ça mijote !








Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...