L’hibiscus

Voeux

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Mes voeux pour vous, en plusieurs contributions :
 
  Le seul danger serait en effet de se réveiller un jour
Avec une âme qui n’aurait jamais servi,
Une âme ensevelie de précautions,
Soigneusement amidonnée,
Repassée et pliée en quatre,
Mais qui tombe en poussière faute d’usage.
Car ce qu’il y a de pire,
C’est d’avoir une âme habituée,
Une âme tellement encroûtée,
Tellement imperméabilisée,
Que la grâce roule sur elle sans rien mouiller,
Comme des gouttes d’eau sur la toile cirée.

P. Baudiquey - Plein Signes - Editions Le Cerf
 
 

Pour la nouvelle année (et le reste de ta vie) :
Je te souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns.
Je te souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et oublier ce qu’il faut oublier.
Je te souhaite des silences, je te souhaite des chants d’oiseaux au réveil, des rires aussi.
Je te souhaite de résister à l’indifférence.
Je te souhaite surtout d’être toi... »
Jacques Brel

 
  Si je recommençais ma vie, je tâcherais de faire mes rêves encore plus grands ; parce que la vie est infiniment plus belle et plus grande que je n’avais cru, même en rêve. Georges Bernanos
 
 

Eh oui ! nous avons souvent de petits rêves ! Alors, formulez vos souhaits, et n’oubliez pas d’ajouter : "Ou mieux encore !..." car la vie est infiniment plus créatrice et exubérante que nous nous le permettons. Même en rêve !
Que vos voeux soient exhaussés et exaucés !!
 
 

Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles.
Oscar Wilde.

 
  Chaque être humain recèle enfoui en lui tout le potentiel pour réaliser ses rêves et ses objectifs les plus ambitieux. Mark Twain
 
 

Ceci est mon testament
J’ai aujourd’hui quatre-vingts ans.
La vie est courte.
Pourtant, je suis étonné de pouvoir regarder le ciel et d’avoir échappé aux mille accidents qui menacent, ici-bas, la vie de chaque créature.
Je lègue aux jeunes peintres toutes les fleurs des champs, les bords des ruisseaux, les nuages blancs et noirs qui passent au-dessus des plaines, les rivières, les bois et les grands arbres, les coteaux, la route, les petits villages que l’hiver couvre de neige, toutes les prairies avec leur magnifique floraison et aussi les oiseaux et les papillons…
Ces biens-là, ces inestimables biens que chaque saison voit renaître, fleurir, palpiter, ces biens-là que sont l’ombre et la lumière, la couleur du ciel et de l’eau, ne faut-il pas nous rappeler parfois qu’ils sont notre inestimable patrimoine, instigateurs de chefs-d’œuvre ?
Trésor commun, sur lequel le fisc perd ses droits et que peut léguer, sans déranger le notaire, un vieux peintre dont les yeux éblouis conservent encore l’image des champs, des prés, dont l’oreille garde le bruit des sources… tout cela en aurons-nous assez joui ? L’aurez-vous assez admiré ?
Aurez-vous pleinement goûté ce qu’ont d’émouvant l’aube qui pointe et la journée que l’on ne reverra plus, pour en fixer sur la toile le sentiment profond et éternel ?
Je n’ai jamais rien demandé. La vie m’a tout donné.
J’ai fait ce que j’ai pu, j’ai peint ce que j’ai vu.
Maurice Vlaminck (Paroles d’Espoir - Albin Michel)

 
 

Un génie proposa à un jeune homme :
- Formule trois souhaits, ils te seront exaucés.
Quel ton premier souhait ?
— Je souhaiterais être suffisamment sage pour faire un choix parfait lors de mes deux prochains souhaits.
— Te voilà exaucé, quel est ton deuxième souhait ?

Le jeune homme réfléchit puis répondit :
Merci. Je n’ai pas d’autres souhaits.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – mai 09 - revisité en janvier 2011








Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...