L’hibiscus

Toutes ces vies ! : Coucou n° 267 du 19 avril 2014

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Rêver à toutes ces vies que nou pourrions/aurions pu avoir...

Coucou vous ! Bonjour toi !
Parfois, des bouffées de ce que pourrait être/aurait pu être ma vie m’assaillent.

Je passe dans un village, des cris dans la cour d’école, des rideaux proprets aux fenêtres, et je me rêve institutrice de village, qui salue jusqu’à quatre générations ! Je crois que c’est ce que j’adorerais ! ne jamais perdre personne de vue, toujours savoir comment va chacun(e), du Papy à l’arrière petit cousin, avoir des échos de toute la petite famille...
Oui, je suis une curieuse ! bien sûr ! Je l’avoue sans aucune honte ! D’autant plus que c’est d’une affectueuse curiosité qu’il s’agit !
Sentez-vous d’ailleurs autorisé(e), que dis-je autorisée ?! sollicité(e) ! à me donner de vos nouvelles !

Je fonds devant les vitrines des fleuristes ! Quel joli métier ! J’en raffolerais ! Les fleurs, leurs parfums, leurs couleurs ! Les assembler pour vous toucher, vous émouvoir ! C’est un métier si artistique ! si sensible !

Et puis, clown et puis couturière, et puis danseuse, mais pas pompier, quoi que... (sourire !) Et puis... et puis...
Je me dis que ma vie n’est pas finie, et qui sait ?! un jour, je pourrai me reconvertir, et ouvrir une échoppe de pierres ! quartz rose et cornaline... jade et citrine...
Je ne sais pas pour vous, mais quant à moi, toutes ces vies ne me rendent pas nostalgique. Ce sont comme des effluves de ce qu’aurait pu être ma vie, si j’avais fait d’autres choix, si je faisais d’autres choix... Cela ouvre un champ incroyable, comme lorsqu’on déplie une carte, ou un éventail, et qu’on découvre des paysages, des dessins, sous les plis cachés !
Un poil de frustration ? Même pas ! car choisir implique de renoncer (en tout cas provisoirement !) au reste des possibles... En tout cas, à l’ensemble des possibles ! pas forcément à tous !
Parce que rien ne m’empêche de me prendre pour une pâtissière et de créer de tendres gâteaux pour les offrir !
Ou de composer une ballade que je vous interpréterai sur le net...
Etc.

L’autre fois, je m’arrête à babiller avec la voisine, sur le bord de sa grange. Elle propose de m’accompagner en voiture. Merci non, tu sais que j’adore marcher !
Je continue mon chemin... quand je la vois arriver en voiture. Tiens, je ne pensais pas qu’elle allait vraiment dans la même direction que moi !
Alors, je saute devant sa voiture, et fais le pitre : quelques bonds de ci de là, quelques bouffonneries, un dernier entrechat... et... enfin, je m’écarte !
... pour découvrir... une parfaite inconnue !
Faire le clown, ma foi, cela peut aussi se glisser dans n’importe quel choix de vie ! Et le ridicule est un puissant ressort comique ! qui peut générer de tels éclats de rire !!

Et vous, où en êtes-vous de toutes vos vies ? de tous les plis de votre éventail ?
A tout bientôt !
Carole.



© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – avril 2014


En lien avec mon côté clown, cette photo. Ce chapeau a toujours déclenché la bonne humeur ! J’adore !








Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.

 

Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.