L’hibiscus

Sur son cul ! : Coucou n° 224 du 5 mars 2013

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Avé l’aide de Fernandel, j’attire votre attention sur la fuite en avant vers les biens matériels, les possessions...

Bonjour toi ! Hé ! Coucou vous !
J’ai visionné avec délectation, il y a quelques mois, Crésus, le film de Jean Giono avec Fernandel. Un vrai bonheur ! Et des photos admirables !
Il est un passage que j’ai noté pour vous.
Fernandel incarne un paysan un peu rustre, terriblement égocentrique, qui trouve, dans le décor âpre et magnifique où il vit, une manne d’argent !
Assez vite, il réfléchit :
Avec tout cet argent, il pourrait acheter pendant dix mille ans, dix mille bicyclettes par seconde… alors qu’il n’a qu’une paire de fesses !
Je la trouve truculente ! cette remarque !
Et, je la rapproche de cette phrase attribuée à Montaigne :
"Sur le plus beau trône du monde, on n’est jamais assis que sur son cul !"
Ben, oui ! encore une histoire de fondements !

De temps en temps, quand je rencontre une personne effarée à compter, et qui me dit qu’elle constitue des réserves pour ses enfants, je lui rapporte cette histoire de Fernandel/Crésus et lui demande si sa progéniture serait mieux dotée qu’elle au niveau postérieur ? (sourire - un peu moqueur, je l’avoue !).
Et l’encourage vivement à enfourcher une de ses bicyclettes pour aller offrir sa mine radieuse d’émerveillement au vaste monde !
Fondamentalement, si leur relation n’est pas trop blessée, c’est ainsi que ses proches préfèrent penser à elle ! J’en suis persuadée ! Pas vous ?

Il est parfaitement légitime de rechercher une sécurité matérielle, évidemment. Mais il est primordial de fixer un seuil, au-delà duquel ce serait vain pédalage… fuite en avant…
Car l’argent est certes une énergie d’amour, mais ne remplace pas l’amour ! C’est un plus, que ce ne soit pas un palliatif !
C’est aussi la conclusion du film de Giono !

Au fait, vous en êtes où, vous, dans votre stock de bicyclettes ?
Proposez donc à ceux qui vous sont chers/chères de sauter sur un vélo - ou un tandem ! – puis laissez le vent jouer dans vos cheveux, et régalez-vous de vitesse, et de rire !
Le printemps se pointe ! c’est le moment de dévaler des pentes !

En selle !
Carole.



© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – mars 2013








Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.

 

Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.