L’hibiscus

Sortez du cercle

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Laissez les personnes interagir entre elles sans vous glisser dans la mêlée.
Très souvent, surtout lorsque ce sont des proches, des aimé(e)s, nous avons tendance à nous glisser entre divers protagonistes pour mettre notre grain de sel. Ce n’est pas une bonne initiative.

Surtout surtout, sachez rester en dehors des relations de vos proches entre eux/elles.

Je connais pas mal de personnes, en charge de leurs parents âgé(e) , par exemple, qui tentent par des biais assez fatigants, car improductifs, d’apaiser les tensions du couple…
Sortez donc du cercle de la relation. Vous n’y êtes pas utile, et vous jouez un jeu qui, à part vous malmener vous-même, ne fait pas avancer l’affaire !
Ainsi que je l’écrivais à l’une d’entre vous :
Il est très douloureux de voir des aimé(e)s se chamailler ! Rien d’autre à faire que de ne pas rentrer dans le cercle de leur relation, se brancher sur sa respiration... pour sentir la vie en nous... Bref, cultiver sérénité et centrage en soi.
C’est, absolument, ce que nous pouvons faire de mieux !
Vous souhaiteriez que leur fin de vie soit plus tranquille, plus sereine ? Oui, je comprends tout à fait. Alors introduisez la douceur par votre propre attitude, et évitez de foncer dans l’échauffourée !
C’est une question d’énergie. Si vous sautez au milieu de la rixe avec votre envie de bien faire, vous offrez avec votre propre énergie, des munitions aux belligérant(e)s, et risquez de surcroît d’être contaminé(e) par l’acerbe, l’âpre... Ce qui n’est pas souhaitable, vous en conviendrez !

Il en est de même pour nombre de relations : vos enfants avec leurs grands-parents, vos proches dans leurs relations de couple, vos ami(e)s entre eux/elles...

Restez extérieur(e), mettez-vous dans la confiance en elle/lui…
Car si vous restez sur le bord du cercle, spectateur/trice attentif/ve et bienveillant(e), mais résolument ’hors jeu’, vous leur permettez d’inventer leur solution. Et, vous le savez intuitivement, c’est la solution !
Cultivez votre propre paix intérieure. C’est ce que vous pouvez faire de mieux : Elle va rayonner autour de vous !

Oui, je sais, centré(e) résolument, mais hors du cercle ! ça peut vous sembler coton ! mais c’est praticable ! (sourire).
A vous de jouer !


© Carole Braéckman –www.lhibiscus.fr – février 2017