L’hibiscus

Révélation importante ! : coucou n° 140 du 3 juillet 2011

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Nous pouvons avoir été en grande souffrance, la vie en nous est toujours présente et dans toute sa force ! La psyché ne se construit pas comme un mur, dont le socle défaillant entraînerait une chute de l’édifice...

Bonjour,
ici dans le Nord de la France, dimanche soleil !

Il m’est revenu une information de la plus haute importance, ce matin.
J’ai récemment, re-re-re-lu Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estes, ce livre-remède dont je vous cause souvent. Et pour la première fois, m’a sauté au cerveau, une révélation primordiale. Que j’ai oublié de vous transmettre... jusqu’alors !
Pourtant !
Une petite note, relative au conte de Vassilissa, où l’auteur, conteuse et psychanalyste jungienne, explique que, contrairement à ce qu’on pourrait penser, la psyché humaine ne se construit pas comme un mur. On poserait des fondations et, si les premières briques sont faibles, tout l’édifice est menacé. Et nul avenir solide n’est envisageable.
Non, la psyché se construit comme un maillage, comme un filet. Si une partie du maillage, celui qui a trait à l’enfance par exemple, se trouve endommagé, d’autres domaines d’épanouissement restent possibles.
Il y a toujours (re)construction ailleurs possible !
Je trouve que c’est une excellente façon de considérer notre développement ! Réalisez-vous ce que cela veut dire ?!
Ne vous sentez diminué(e) en rien. Jamais !
Vous n’avez pas été un(e) enfant heureux/se ? vous avez des histoires calamiteuses dans votre vie ? vous avez vécu des souffrances incroyables ? ce ne sont que pétales de votre vie ! Continuez à vous élancer, à vous déployer ! Maintenant !
Votre force de vie, elle, est intacte !
Rappelez-vous le Douloup, un de mes contes fétiches !

Joli dimanche à vous ! ou belle semaine !
Carole.


© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – juillet 2011








(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...