L’hibiscus

La méditation : Questions fréquentes

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

La méditation est un apprentissage. Acceptez d’avoir des à-coups ! Des pensées incessantes, des images, pas d’image, et même des douleurs...
Tout va bien !

Je n’arrive pas à tenir la posture. Elle me procure des douleurs !
En général, c’est parce que vous êtes trop appliqué(e)s !
Lâchez votre désir de très bien faire. Ecoutez les consignes, appliquez-les au mieux. Et... oubliez-les !! Revenez-y simplement de temps en temps, pour vous assurer que vous n’êtes pas trop avachi(e)s.
Et n’hésitez pas à vous étirer silencieusement comme un chat, au beau milieu de votre pratique, pour dénouer vos tensions...

Je m’endors systématiquement !
Parfait ! votre corps vous débranche, et en profite pour suivre son petit bonhomme de chemin... vers la paix intérieure.

Je vois plein de superbes images !
C’est très bien. Ne vous attachez pas à ces images. Contemplez-les avec détachement, et laissez-les filer...

Je vois plein d’épouvantables images !
C’est très bien. Ne vous attachez pas à ces images. Contemplez-les avec détachement, et laissez-les filer... (sic !)
Votre corps nettoie sans doute de vieilles mémoires. Détendez-vous. Laissez-le faire...

J’ai du mal à arrêter mes pensées.
Rien d’anormal ! Nous en sommes tous et toutes là ! Par contre, n’essayez pas de les arrêter. Observez-vous simplement avec le plus de neutralité possible : "Tiens !?! me voilà encore en train de penser, moi !!" et revenez à l’exercice... Tranquillement.

Il ne se passe rien ! je n’arrive pas à visualiser quoi que ce soit !
Il se passe toujours quelque chose ! même quand on a l’impression que ce n’est pas le cas ! Vous n’aurez qu’à regarder votre visage, vos yeux après. Vous verrez plus que probablement une détente, une brillance nouvelle. Et puis, voyez aussi si vous ne dormez pas mieux...
N’ayez pas d’attente précise. Laissez-vous bercer par ma voix. Votre corps va se détendre progressivement. Restez confiant(e) !

J’ai eu des sensations merveilleuses la première fois !! et depuis, plus rien !
N’attendez rien. Rien du tout !
Au plus vous serez détaché(e) du "résultat", au plus vous bénéficierez de votre temps de méditation...

Je n’arrive pas à atterrir après la méditation. Je me sens à côté de la plaque, ai du mal à me concentrer.
Prenez le temps de bien secouer vos jambes et vos bras, vos pieds et vos mains. Vous pouvez aussi piétiner lourdement, en tapant bien des pieds au sol. Et appuyer sur le point Yong Chuan présenté lors de la première méditation.


© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr - juin 2010



Vous êtes prêt(e) ? vous vous lancez ? voici les méditations (gratuites) que je vous propose.
Ah non, vous avez encore quelques questions sur le quand, le comment, le où... ?.
C’est à vous !








(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...

 

Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.