L’hibiscus

Nos incohérentes injustices...

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Pourquoi on en veut aux personnes qui nous font du bien, aux personnes qui nous prennent en défaut, aux personnes à qui nous faisons du tort...
Il est de nombreuses occasions où notre attitude n’a pas de bon sens !

A travers ce texte, je veux souligner toutes les (mauvaises) raisons que nous avons de mettre les autres à distance.
Qu’on en veuille à une personne qui nous fait du tort, soit, mais à celles qui nous font du bien ? Ou nous veulent du bien ? Ou, plus insensé encore, à celles à qui nous-même faisons du tort ?

Pourquoi on en veut aux personnes qui nous font du bien,
Je ne parle pas ici des personnes qui seraient intrusives dans notre vie, et que nous aurions fort justement envie de rembarrer, non.
Mais de celles qui nous font du bien sans aucune velléité de prise de pouvoir sur nous...
Ne vous récriez pas trop vite. Parfois, vous êtes éperdu(e) de reconnaissance, c’est vrai, mais parfois pas.
Pourquoi ? peut-être...
* parce que on a peur d’être redevable ;
* parce que nous ruminons un puéril "moi tout seul".

Pourquoi on en veut aux personnes qui nous prennent en défaut,
alors même que notre ami(e)/notre proche nous le dit le plus gentiment du monde, nous nous sentons blêmir... Peut-être, n’est-ce que passagèrement que nous nous sentons mal, mais tout de même ! Voyez le coucou des 4 vérités...
Pourquoi ? peut-être...
* parce qu’on n’aime pas être en défaut...
* parce qu’on n’aime pas être pris en défaut.

Pourquoi on en veut aux personnes à qui nous faisons du tort...
Nous avons nui ou porté tort à quelqu’un(e), et avons du mal ensuite à ne pas être agacé(e) en sa présence, à ne pas nous éloigner d’elle... Ne dîtes pas non ! demandez-vous plutôt si ce n’est pas vrai ?
Pourquoi ? peut-être...
* parce qu’on n’aime décidément pas être pris en défaut...

Nous avons des attitudes qui n’ont pas de bon sens ! vous en conviendrez...
Et pourtant, c’est bien nous ! Il nous est très difficile de nous accueillir imparfait(e)s, faillibles... Il nous est souvent plus facile de rejeter autrui. Et porurtant ! parfait(e), ça n’existe pas ! bien sûr !
Quel dommage ! De telles opportunités ratées de nous ouvrir aux autres, à notre fragilité humaine...

A l’issue – provisoire !– de ce texte, je ne peux m’empêcher de vous renvoyer au texte Mes mal-aimé(e)s qui brosse un portrait de nos vulnérabilités... Pas de blâme, nous en sommes tous et toutes là !


© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – février 16

N’hésitez surtout pas à me suggérer d’autres raisons, d’autres situations...








(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...