L’hibiscus

Pour un mot + L’ange en frac ! : Coucou n° 301 du 5 février 2015

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Coucou vous autres,
une histoire fraîche d’hier matin !
Je vous la raconte avec la permission de la protagoniste, bien sûr.
Je discute avec une amie du retour que m’ont donné certaines personnes sur un événement où nous étions toutes deux impliquées.
Je n’entrerai pas dans les détails, toujours est-il que mon amie est froissée de l’interprétation de cet événement. Et du coup, un peu épidermique sur le sujet.
A une phrase, elle croit saisir que j’ai reçu de nouveaux commentaires.
Tu as reçu d’autres remarques ? Il y a d’autres personnes qui désapprouvent ?
- Réalises-tu que ma réponse, oui ou non, va décider de ton humeur ?!
Donc un mot, un seul minuscule mot !
Vas-tu laisser autant de pouvoir à trois menues petites lettres ?!

Quelquefois, je me prends à imaginer.
Ce serait bien si nous arrivions à retourner à l’énergie que nous avions avant un événement, ou un mot...
Ou à nous projeter juste après. Quand l’onde de choc est passée, car elle finit toujours par passer, n’est-ce pas ? C’est bien ce que nous apprend la vie ?

Je voudrais vous offrir une image d’ange en frac ! qui m’a ravie.
Une pie était perchée sur le bout du bout d’une branche, au loin. Elle semblait immobile dans l’espace, la branche ne m’étant pas visible à cette distance.
Elle me tournait le dos, hiératique, si bien que je ne voyais que sa nuque et son costume noirs.
Et soudain, de ce costume noir, ont surgi deux ailes blanches !
Mon ange en frac s’est fugacement ébroué(e) !!
puis a repris sa pause méditative. Me laissant saisie de cette grâce !
Vous noterez que ne voulant pas trancher du sexe des anges (grand sourire !), je vous ai laissé le choix : ébroué ou ébrouée !

A quoi rêvent donc les anges en frac, qui se pétrifient en plein ciel ?
par ce froid de canard !! qui plus est !
(Que les canards nous pardonnent cette expression !)

Je vous souhaite une soirée douce et chaleureuse !
Carole.


© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr - février 15








Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…

 

Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.