L’hibiscus

"Pour toujours" "A jamais" : des expressions de conte de fées !

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Trop souvent, nous avons l’impression que les relations doivent suivre un chemin linéaire, vers du toujours mieux...
Il n’en est rien. Cela constitue même une vision très nocive pour les relations...

"Pour toujours" "A jamais" : des expressions de conte de fées !

C’est assez souvent que je perçois un profond désappointement chez celles et ceux d’entre vous qui trébuchent sur une fracassante rechute dans une relation...

Je vous prends un exemple, et vous le décalquerez à d’autres types de relations (amoureuses, amicales, professionnelles, parents/enfants, etc.)

Après des années de mésentente cordiale avec votre père, vous avez senti un apaisement de la relation : vous arrivez enfin à vous parler sans vous mordre. Alléluia ! Alléluia ! Quel soulagement ! Vous avez tant aspiré – même dans vos plus furibondes envolées – à cette paix...
Vous pensez - naïvement - que c’est réglé pour toujours, idyllique à jamais !

Et puis, catastrophe !! sur un pouillème de phrase, un haussement d’épaules, un raidissement désapprobateur, tout d’un coup, vous ne savez même plus qui a convoqué le retour des hostilités, mais leur retour est indubitable !

Et vous êtes effondré(e) !

Alors, pas de blâme. Il semblerait que vous soyez le jouet d’une conception très candide des relations humaines. On vous aura raconté des sornettes, sûr ! Quand une relation a mal démarré, ou s’est mal emmanchée, les à-coups sont fréquents, ils font partie de l’avancée ! Je vais à nouveau vous chanter : Les pommes faisaient rouli-roula !

Si j’insiste sur ce point, c’est que comme vous avez (légitimement !) soif d’absolu, quand survient un accroc à la relation, c’est toute ladite relation que vous remettez en cause ! Rien ne va plus !
Et vous niez avoir jamais progressé ! Je le savais bien ! Il n’y a rien à faire avec lui/elle ! C’est toujours (sic) la même chose !

Si vous arrivez à vous défaire de cette idéalisation de la relation Pour toujours A jamais ! au profit d’une vision certes cahotique, et moins glamour, mais tellement plus réaliste ! vous allez lâcher une tension phénoménale, et ainsi permettre à la relation d’évoluer, à son rythme, avec ses lézardes, ses empêtrements, ses résistances... mais vers du mieux ! toujours ! du mieux !

Et, à la prochaine embardée, au lieu de vous briser, vous allez vous réjouir : Super ! un bel obstacle ! youpi ! une jolie occasion d’approfondir la relation !
Bon, et si pas tout de suite, - ah bon, pas tout de suite ?! (sourire) - alors ce sera à la prochaine prochaine embardée !


© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – février 16

Je ne peux que rapprocher ce texte d’un coucou où je vous rapportais que le bonheur ne pouvait pas être linéaire !








Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.

 

Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.