L’hibiscus

Philo de bistro ! : Coucou n°410 du 18 mai 2018

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Coucou,
petite réflexion entendue au bistro :
Le stress, ça déteint !
C’est tellement juste !
Garons-nous des stressé(e)s ! ou alors, soyons résolument émetteur/trice !

Je vous conseille aussi d’esquiver les râleurs/ses. Cela les fait taire, en général. _ Quel intérêt, en effet, de rognonner dans le vide ! (sourire)
Ce n’est pas que les jérémiades déteignent - quoique... parfois nous devons nous retenir pour ne pas embrayer dans le choeur des grincheux/ses - mais assurément, elles déforcent...vous grignotent... vous décolorent...
Vous vous souvenez de la parade ? ma boîte à équilibrer le monde ?

Allez !
Vous pouvez aussi laisser les bouffées joyeuses du printemps vous imprégner !
Personnellement, je permets aux brassées de genêt jaunes sauvages de baver sur mon coeur pour l’ensoleiller de leur exubérance !
Quelle chance d’habiter une région où il pleut si souvent (oui ! oui !) ! Cette débauches de vert est une grâce à ses habitant(e)s offerte ! Gratitude !

Laissons le bon temps rouler !
avec ou sans ondées !
Carole.


© Carole Braéckman –www.lhibiscus.fr – mai 2018








(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...