L’hibiscus

Petit tour du Bagua : Vos amours ou comment éviter les échecs en Feng Shui...

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Le Feng Shui est un art très subtil. Une des premières choses qu’il nous enseigne est que tout est lié, tout est en relation.
Ne vous étonnez pas quand vos efforts Feng Shui ne marchent pas, c’est qu’il convient d’ajuster ailleurs votre demande. Cet article fait le point sur toutes les zones du Bagua qu’il convient de prendre en compte pour voler vers l’épanouissement et le succès de vos voeux.

Bon, je vous l’avais promis, voici un texte sur vos amours ! En fait, un prétexte pour vous revisiter le Bagua en Feng Shui.
J’ai d’ailleurs fait un mixte : à la fois, vos amours, et vos richesses, puisqu’il faut bien l’avouer ! ce sont les deux priorités que vous m’affichez !
Systématiquement !
Bon, alors, je comprends bien votre hiérarchisation des urgences ! et j’obtempère !
Ceci étant, vous verrez que ce texte vous donne surtout des astuces Feng Shui pour vous permettre d’obtenir réalisation de vos souhaits. Mais il vous parle aussi de vous, du fait que vous prétendez au meilleur, mais qu’au fond, vous n’y croyez pas trop !

Quand vous m’interpellez, ce n’est pas pour déterminer dans quelle zone du Bagua demander l’amour de votre vie, ou l’abondance ! non, ça c’est enfantin pour vous ! ( Et si ça ne l’était pas, allez revoir sur mon site comment vous débrouiller pour positionner le Bagua) Non, c’est parce qu’après avoir posé une intention, vous piaffez parce que ‘ça’ ne marche pas ! Et oui ! il faut bien l’avouer : le Feng Shui ne marche pas toujours (surtout quand on attend trop fort ! Mais chut !)
Alors, voici quelques ‘trucs’ pour enfin parvenir à vos fins !! A appliquer pour vos amours et votre aisance matérielle, bien sûr, mais les conseils ci-dessous sont aussi valables pour activer toutes vos demandes, de quelque nature que ce soit.

1er ingrédient : le détachement
Je l’ai déjà constaté, à maintes reprises : les plus flagrants et rapides succès en Feng Shui, c’est après une conférence qu’ils surviennent ! Il pleut des coups de fil ! « Incroyable, votre truc ! Ça marche vraiment ! »
Bien sûr que ça marche ! C’est presque vexant de vous entendre vous exclamer de la sorte !!
Attention, les personnes qui fréquentent mes conférences ne sont pas toutes des fadas du Feng Shui, et certaines veulent juste découvrir cet art, puisque le monde en cause de plus en plus. Evidemment, elles ne croient pas trop à ces drôles de choses... Je ne cherche d’ailleurs jamais à vous persuader des bienfaits du Feng Shui, je voudrais juste que chacun(e) tente l’expérience !... Alors, en général, après une conférence, mes auditeurs/auditrices essayent (j’ai l’air si convaincu !) et posent des intentions… presque en catimini ! (Il ne faudrait pas être surpris(e) en flagrant délit de croyance inepte !) Et ensuite, ils/elles oublient... Mais pas pour longtemps, puisque, boum ! le destin frappe à la porte et amène qui, un amoureux, qui, des gratifications bien sonnantes... « Allô, Carole ! C’est fou, ce truc ! » (Sourire ravi)
Après... ? après, bien souvent, ce ’truc’ (vieux savoir millénaire !) ne fonctionne plus... Pourquoi ?
Parce qu’il y manque le détachement, bien certainement. Fort(e) du premier succès, on met des intentions à tout va, et on piaffe et trépigne ! pour leur réalisation...
Or, quand on s’accroche trop fort à un vœu, une personne, un événement... on n’est plus dans la justesse, on bloque l’énergie... et le monde semble se figer !
Alors, confiance, confiance ! Posez un vœu et attendez, bien tranquillement, sans y penser... Laissez le temps à l’amoureux de se faire tout beau, d’enfourcher son blanc destrier ; à la fiancée de se parer, de sauter dans sa citrouille... Confiance !
Inutile de vous défenestrer pour voir s’il tourne le coin de la rue, si elle arrive enfin ! Grand calme, lâcher prise...

2ème ingrédient : l’amour de soi
Le deuxième grand obstacle à une réussite, quelle qu’elle soit, est le manque d’amour pour soi. C’est indéniablement la maladie la plus répandue au monde : le manque d’amour de soi ! Si vous ne vous aimez pas, pleinement, si vous vous faîtes souris minuscule, si vous vous dépréciez, comment voudriez-vous que le monde vous repère ? que l’énergie vous serve ? Ne vous étonnez pas de ne pas trouver richesse et amour si vous pensez secrètement et de manière bien incrustée, que vous ne méritez ni l’une ni l’autre...
La toute toute première intention à mettre est une intention dans le coin Amours pour commencer à s’apprécier... Jamais vous ne vous aimerez assez. Vous pouvez penser que cela est égoïste (c’est en général ce que vous me renvoyez ! Ah ! notre belle éducation judéo-chrétienne !) Mais vous savez bien au fond de vous, que vous devez apprendre à vous aimer, jusque dans vos défauts, que vous devez, en fait, renoncer à l’illusion de la perfection ! Eh oui ! il vaut mieux y renoncer au plus vite : on vit de fait, beaucoup mieux ! Quelle tension, on abandonne alors ! On apprend à devenir humain(e), ’simplement’ humain(e) ! Quelle pacification ! Dès lors que vous avez fait la paix avec vos imperfections, vous devenez illico plus tolérant(e), plus ouvert(e) aux autres... Vous savez cela.
On n’en parle pas assez. Bien sûr, le coin Amours Relations est la zone du Bagua où on assure sa vie amoureuse, et relationnelle, mais/et c’est surtout la zone où on entre enfin ! en amour avec soi-même... Et dès qu’on admet soi-même mériter richesses/honneurs/amours, notre vie s’éclaire ! Et se pave de... richesses, d’honneurs et d’amour...

3ème ingrédient : libéré(e) des cadeaux de famille !
Ce manque d’amour de soi provient bien souvent des racines de l’enfance : si vos parents ne s’aimaient pas, ils ont dû, bien malgré eux, avoir du mal à vous transmettre une bonne dose d’amour inconditionnel, celle dont on a besoin pour grandir... Mais, bien sûr, si votre grand-père ou votre grand-mère ne s’aimait pas... Si vos arrières-grands-parents... On peut ainsi remonter tout l’arbre généalogique...
Alors il convient de placer une intention dans le coin Familles du Bagua pour demander à trouver cet amour de soi, qui fait défaut à notre arbre familial, et ainsi vous verrez que vous nettoierez tout l’arbre... Vous devriez sentir toute votre famille trembler sur plusieurs générations...
Le coin Familles sert aussi à couper avec tous les legs dont on se passerait bien : genre « pauvre mais honnête » (sous-entendu « riche et malhonnête »), « une femme ne doit pas être indépendante ou gagner trop – ou elle ne trouvera jamais de mari ! », « un homme doit être fort, ne pas pleurer », « celle-ci - vous ! - est trop sensible, elle va souffrir toute sa vie », « celui-là - vous encore - est trop gentil, il se fera toujours rouler », etc... etc... Vous savez : tous les schémas de pensée qui vous entravent que vous en soyez ou non conscient (e)… Qu’ils nous viennent de notre famille, de notre éducation, de notre culture… Sans parler des héritages de santé, des transferts de génération en génération, de malaises/mal être/maladies… Une intention (dans le coin famille, bien évidemment !) pour déposer tous ces bagages usés, périmés et avancer avec légèreté dans votre vie… Vous pouvez formuler un vœu large : être débarrassé(e) de tout ce fatras – repéré ou non…

4ème ingrédient : l’assurance, la confiance en soi
Je fais souvent le clown en conférence, mimant deux demandes d’augmentation différentes : l’une d’une personne timide, empourprée, se tordant les mains, les yeux baissés, le ton bas ; l’autre d’une personne assurée, à la voix claire, au regard franc, la posture bien plantée… Je pourrais aussi mimer un autre type de personnage, d’ailleurs, celui qui tape du poing sur la table, qui vocifère qu’on ne le respecte pas… etc. Evidemment, les première et dernière personnes manquent toutes deux d’assurance, sous des dehors complètement contradictoires alors, que la seconde, bien campée, est probablement la seule qui aura gain de cause et ce, indépendamment de la valeur réelle de chacun(e)… vous le savez bien.
Tout cela pour dire que le monde, vos congénères, vous accordent exactement le regard que vous-même portez sur vous. Que vous devez affirmer votre personnalité, dire qui vous êtes au monde, afficher vos choix, gagner en confiance en vous, assurer votre place…
Alors, une intention dans le coin Renommée du Bagua fera merveille, surtout si elle est complétée par une cure de rouge.

5ème ingrédient : qui détient le pouvoir de votre vie ?
Qui dirige votre vie ?
Allez examiner le coin Richesses/Pouvoir du Bagua de votre lieu, c’est là que l’on repère qui gouverne votre vie. C’est la première chose que je regarde lors d’une visite : que révèle le coin Richesses ? que trouve-t-on là ? C’est souvent assez drôle de vérité : Quand c’est le fauteuil du patriarche, cela n’a pas du tout la même signification que lorsque c’est le fauteuil du petit dernier, ou le panier au chien-chien ! ou encore la place de la télé !

En général, les maisons ou appartements où le coin Pouvoir est absent, ou occupé par les toilettes, sont des lieux dont les occupants peinent à obtenir du positif dans leur vie : ils ont toujours l’impression que tout leur échappe, que le sort leur est contraire…
Si tel est votre cas, ne vous désespérez pas. Allez tout bonnement investir un autre coin Richesses d’une autre de vos pièces…
Vous devez, vous, vous tenir dans le coin Pouvoir. Si votre énergie n’est pas présente dans ce coin-là, vous n’êtes pas le patron de votre destinée. Tant que vous ne dirigerez pas votre vie, comment voulez-vous que vos vœux se réalisent ? vous êtes le jouet d’évènements qui vous dépassent.
Vous pouvez toujours prétendre que vous souhaitez ceci ou cela, énergétiquement vous dites le contraire.
Il vous faut prendre votre vie en mains, en être maître : il vous faut investir votre coin Pouvoir. Soit vous le faîtes concrètement : vous y positionnez votre chambre, votre bureau, ou le fauteuil dans lequel vous écoutez la musique, soit vous l’investissez symboliquement, en y plaçant votre sac à mains ou porte-feuille, ou encore une photo, ou un objet qui vous représente…

6ème ingrédient : l’aide extérieure
Le coin Gens qui aident est un coin à chouchouter particulièrement.
Quand je mets une intention, je la double systématiquement dans le coin Gens qui aident. Parfois, d’ailleurs, je mets mon vœu, uniquement dans ce coin-là ! C’est vrai que je suis un peu paresseuse (chut !)
Le coin Gens qui aident est un coin magique. C’est sans doute, en partie, grâce à lui, que j’ai trouvé la foi. Mais bon, faites comme moi à mes débuts : ne croyez en rien si telle est votre conviction, par contre, tentez le coup… ce serait trop bête de rater les ‘cadeaux’ qui vous attendent !
Alors, n’hésitez pas à demander richesses, amours, joies… tout ce que vous voulez… aux « Gens qui aident »… Peu importe Qui vous mettez derrière ce terme, et… même si vous n’y mettez strictement rien !

Alors, si vous peinez à parvenir à vos fins, allez titiller ces coins-là et tâchez de mettre vos impatiences à la poubelle ! Confiance, confiance…


© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – mai 06
Pour vous convaincre que vous aimer est une bonne chose, je vous invite à visionner la vidéo "Vous aimer", et pour vous donner une idée de comment procéder une autre vidéo "Apprendre à s’aimer"

Et... gardez en tête que votre vie est de votre responsabilité, et que le Feng Shui ne peut pas tout !








Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.

 

Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…