L’hibiscus

Matrix et les oiseaux : Coucou n° 341 du 3 mars 2016

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Et si la vie - avec ses aléas - étaient juste bien faite !?!

Coucou vous !
Récemment, un jeune homme m’a conseillé de visionner Les Visiteurs !
Alors cela m’a fait penser au film Matrix. Je me souviens qu’une excellente amie se gaussait de moi car il est exact que je ne vais pas souvent voir ce type de film. Mais... j’avais entendu un petit moine zen dire qu’il s’agissait d’un film initiatique ! Alors, de curiosité piquée ! je suis allée voir Matrix.

La scène que j’en ressors et que je cite souvent, car je la trouve édifiante, est celle du jeune héros éduqué comme le sauveur du monde.
Des clans rivaux au sein de l’organisation clandestine, le soutiennent ou au contraire, le clabaudent...
Il commence à douter... Le vieux sage qui l’initie, l’envoie consulter une voyante, très renommée. Elle lui dira, elle, le fin mot de l’histoire.
Le jeune s’entend déclarer, atterré, que non, il n’est pas le sauveur du monde. Il repart, à la fois, déçu, mais admet aussi un soulagement à travers son dépit.
Le film se poursuit entre luttes sournoises, complots et romances (d’amour, évidemment)... le moine avait raison, tous les ingrédients y figurent, et le rythme est enlevé !
Et soudain... le jeune héros, qui avait bien baissé la garde depuis son entretien avec la voyante, se trouve en situation de sauver le monde. Ce qu’il exécute avec maestria !

A la toute fin du film, il va trouver le vieux sage, et observe que sa voyante n’était pas si calée que cela, puisqu’elle s’est indubitablement trompée !
Le vieux sage lui rétorque : Ne crois pas cela ! Elle t’a révélé ce que tu avais besoin d’entendre à ce moment-là. Elle t’aurait soutenu dans ton projet, peut-être aurais-tu pris la grosse tête ou développé des appréhensions... Là, elle t’a permis d’aborder l’épreuve finale avec légèreté, et le juste détachement pour que ton énergie soit fine, impeccable ! et... efficace !
Bon, je visite sans doute l’histoire à ma façon. Je ne l’ai vu qu’une fois, ce film, et c’était il y a près de 20 ans ! N’hésitez pas à me reprendre si je m’éloignais trop du scénario.

Mais le fil est juste : chaque événement, chaque parole (y compris les déceptions, les revers...) sont probablement à leur juste place pour nous aider à grandir ! Vous voyez que je suis en train de suivre la piste des heureuses déceptions !
Je rapprocherai ma conclusion de cette jolie phrase de Stan Dale : A l’opposé d’un paranoïaque !



Dans mon noyer vénérable, vient se percher un pic vert magnifique ! Je rends grâce à chaque fois qu’il m’appelle. Bon, là, j’extrapole, sans doute ! Il ne fait que picasser à son gré...
Et dans les buissons alentours, c’est la voix gutturale et râpeuse d’un somptueux faisan qui me signale sa présence !(idem, je me prends pour le centre de leur monde !) Je n’avais jamais remarqué (ni même entendu, peut-être) ce cri de sonnette de mobylette éraillée ! Ou alors, mon voisin est un vieux crooner fatigué ?! allez savoir !

Très belle fin de soirée à vous ! ou peut-être bon jour !
Carole.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – mars 2016








Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…

 

Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.