L’hibiscus

Ma vie amoureuse est un fiasco ou Récit de vie : Coucou n° 375 du 19 février 2017

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Comment vous racontez-vous ?
Je vous suggère plus que vivement le récit héroïque !

Coucou vous !
J’ai reçu récemment un récit de vie calamiteux !
Oui, vous avez bien lu, c’est le récit qui est calamiteux, pas la vie.
Ma vie amoureuse est un fiasco, m’écrivait mon interlocuteur.
Alors, oui, je compatis, car effectivement, pour le moment, sa vie amoureuse est bien pitoyable. Notez le "pour le moment" qui relativise, et lui laisse une chance pour la suite ! Ouf !

Je souhaite attirer votre attention sur le point de vue : vous pouvez fort bien vous présenter en victime d’une vie cahoteuse, voire chaotique ! Oui, vous l’êtes.
Mais vous pouvez aussi, et au contraire, vous mettre en valeur, en acteur/actrice de votre vie - voire en héros/héroïne - faisant valoir la force, le courage et l’amour qui vous ont permis de garder le cap.
Sentez-vous bien que selon votre mode d’exposé, vous vous nourrissez, vous confortez, ou au contraire, sapez votre vitalité !
Pour la même raison, je suggère à votre entourage de vous consoler, pas de vous plaindre. Ce qui est très différent !

Alors, nous sommes bien d’accord : d’abord, vous pouvez pleurer - c’est même conseillé ! vous apitoyer sur vous-même et sangloter de plus belle. Laissez le/la tragédien(ne) en vous donner tous ses fards ! Tout cela est sain.
Mais au bout d’un moment, stop ! Zoom arrière toute ! Il est temps de tirer les fruits de vos aventures.

Voilà, il convient de vous féliciter de vous en être sorti(e) plus vite que la fois précédente, par exemple. D’avoir grandi malgré les modèles déficients de votre éducation, de votre entourage. D’avoir gagné en verticalité, en affirmation de vous. De vous absoudre de vos erreurs de boussole... et vous promettre de faire mieux la prochaine fois. De le décider.
Etc. etc.
Si vous séchez, venez vers moi, je vous déroulerai le tapis. Rappelez-vous cette jeune qui se trouvait bien mégère et dont j’ai changé le regard sur son petit caractère. Vous êtes mes héros/héroïnes ! (Grand sourire).

Promis ? vous tentez envers l’histoire de votre vie, tendresse et bienveillance ? Et repartez ragaillardi(e) pour de nouvelles aventures ?

Très douce nuit à vous ! ou radieuse journée !
Carole.

NB : pour les fiascos amoureux (sic), voyez si mon texte sur les ruptures peut vous consoler. Et si vous n’en êtes pas à votre premier chagrin d’amour, rappelez-vous que, la fois précédente, contre toute attente (sourire attendri) vous en avez réchappé !

© Carole Braéckman - www.lhibiscus.fr – février 2017








Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…

 

Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.