L’hibiscus

Lille station de ski ! : Coucou n° 225 du 15 mars 2013

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Accueillir, accueillir ce que nous ne pouvons changer, et la vie devient plus sereine !

Bonjour vous ! Coucou toi !

Mardi dernier à Lille, de la neige partout !
J’ai même vu un skieur de fond ! oui ! sur les trottoirs lillois !
Celles et ceux d’entre vous qui habitent la montagne ou des régions facilement enneigées, ne peuvent comprendre l’effarement lillois !

Belle occasion d’observer les différentes réactions. J’étais aux premières loges, attablée devant un solide petit-déjeuner, en attendant un hypothétique train, avec du temps à rêvasser...
Des paniques ! Une dame à la table d’à côté. Ne pouvant rallier sa réunion parisienne. Je l’encourageais de mes plus beaux sourires à lâcher sa ride de contrariété. Parce qu’à part cette ride... le changement induit par son anxiété n’était pas très criant !
Des colères et ruminations ! Un peu partout, des mots qui pètent, des phrases qui cinglent ! Avec, vous vous en doutez, un résultat assez vain ! Sauf pour d’autres rides ! et un vilain semis de mauvaises humeurs !
Des péroraisons. Un énervé dans le train. L’avait des conseils à donner sur tout ! la météo, les communautés urbaines, les transports en commun... et ne se privait pas de jacasser pour l’édification des passagers/gères... Que dire ?! Parfaitement désagréable ! et pas du tout efficace, non plus ! enfin, si ! pour gâcher le trajet !
Des timidités. Des personnes, cloîtrées chez elles. Oui, je triche ! celles-là, je ne les ai pas vues ! mais j’ai lu ou entendu certaines d’entre elles. Peur de glisser, de s’envoler sur un trottoir ! Vivre, c’est oser ! même à tous petits pas ! Bon, je ne blâme personne. J’ai mon propre lot de peurs !
Des enthousiasmes ! Des gourmand(e)s de la vie, ravi(e)s de la surprise, de l’inattendu ! des enfants curieux/ses, sourire aux lèvres, rire dans le coeur !
De la fraternité ! des échanges de numéro pour prévenir la maman au chaud avec son bébé de l’annonce du départ d’un train. Des mains qui se tendent, des épaules qui se prêtent !...

Oui, palpitant cet épisode lillois ! et édifiant !
Je ne jette la pierre à personne ! J’ai été cette stressée, mais aussi cette colérique, ou encore cette peureuse ! etc...
C’était juste pour vous mentionner des attitudes plus sereines que d’autres.
Si tu comprends, les choses sont comme elles sont.
Si tu ne comprends pas, les choses sont comme elles sont
, rappelais-je dans un de mes tous premiers coucous.
La formule se décline, bien sûr ! Si tu t’agaces, si tu paniques, si tu mords... etc...

Bien à vous ! de tout coeur ! pour d’autres aventures !
Carole.



© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – mars 2013


Sur différentes réaction à un même événement, voyez aussi mes trois rouges-gorges.








Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…

 

Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.