L’hibiscus

Les relations mal embringuées !

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Il est des relations difficiles, orageuses, ou manquant simplement (!) de fluidité...
Comment passer outre ? et apaiser...

Il arrive souvent que nous partions du mauvais pied avec quelqu’un(e)...
Quelques mois, voire des années plus tard, ouille ouille ouille ! La relation est franchement déplorable...
Je connais de nombreuses personnes qui ont des bêtes noires au travail, par exemple ! Ou dans leur cage d’escalier ! Ou leur famille...
Alors, remémorez-vous que chacun(e) a strictement le même souhait que vous : Ne pas souffrir et si possible être heureux/se !
Imaginez que votre collègue est aussi malheureux/se que vous !, lors d’une dispute !

Mettons donc que vous soyez en froid sidéral avec un(e) collègue.
Allez vers cette personne, le cœur ouvert. Alors, non, pas nécessairement dès demain ! Mais commencez à envisager que cela va vous être très prochainement possible.

Et en attendant, regardez-la comme un être humain qui a sa vie, pas forcément toujours folichonnne, des parents, pas obligatoirement très marrant(e)s, des enfants peut-être pas très souples...
Quel héritage de peurs, de désaveu, de rancoeurs, a-t-elle reçu ?
Regardez sa peau, examinez ses rides, ses mains... tout ce qui peut lui rendre son humanité, sa fragilité... et pacifiez votre cœur...

Avant de juger quelqu’un, il convient de chausser ses mocassins pendant quelques lunes, dit un adage amérindien. Glissez-vous dans les pantoufles de votre collègue/voisin(e), et voyez comment vous vous sentez. Etriqué(e) probablement ?!
Prenez vraiment le temps, et demandez résolument à ouvrir votre cœur, et à effacer toute mémoire négative, toute ombre du passé...
Il est probable que vous ayez, sous peu, envie de consoler votre "adversaire", de voler à son secours ! Oui oui !
Enfin, prenez le temps qu’il vous faudra...

Vous pourriez commencer à être émetteur/trice vers lui/elle. Lui dessiner de jolis scénarios
Stoppez et remettez vos mauvaises pensées à chaque fois que vous en démasquez une. A qui vous voulez : à l’Univers, à Dieu, à votre chat !...
Observez-le/la. Voyez son attitude s’adoucir imperceptiblement, et glisser vers le renouveau !

Prenez aussi le temps d’examiner en quoi cette personne peut avoir un impact sur vous : quelles souffrances de l’enfance possédez-vous en commun ? (manque de reconnaissance, rejet, besoin de se faire une place, sentiment d’être un imposteur... etc.)
Lisez ou relisez Pardonnez-vous les bêtises de votre entourage
à quelle personne de votre passé, elle peut vous faire penser (père autocrate, mère toute-puissante, sœur en jalousie, ex manipulateur/trice... etc...)
Lisez ou relisez Votre colère contre Machin(e) est-ce bien de la colère...

Et puis, lorsque vous vous sentirez prêt(e), allez vers cette personne, le coeur ouvert, avec toute votre tendreté
NB : Vous n’êtes pas obligé(e) d’en faire un(e) ami(e), juste d’entrer en paix avec elle/lui.

Vous allez parcourir un très joli chemin vers la compassion et la paix du cœur !
Oui, grâce à "cette sale bonne femme", "cet affreux jojo" ! qui vont se révèler avoir été, à leur insu !, de fameux petits maîtres !



© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – août 2014


Je vous invite à lire pour complèter : Aimer tout le monde ?

Pour aller plus loin, mon livre :(Renoncer à) Pardonner








(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...

 

Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…