L’hibiscus

Les fruits du potager + quelques bulles ! : Coucou n° 242 du 24 août 2013

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Bon jour à vous, ou peut-être Bon soir !

Je viens de m’absenter quinze jours. Et je dois dire qu’au retour, j’ai sauté, avec curiosité, dans mon potager ! Comment s’était-il comporté en mon absence ?
Il y a des années de cela, déjà, mon ambition était de m’asseoir dans mon potager et d’écouter pousser mes carottes... A l’époque, j’étais archi-citadine, et c’était bien avant qu’on ne parle de potager sur le balcon ! Cette année, premier vrai potager donc. Je compte pour trois fois rien (mais Dieu ! qu’ils étaient savoureux !) les deux radis noirs et quatre fenouils récoltés l’an dernier...
Rien d’exemplaire, à ce potager, beaucoup d’anarchie, mes rangs de carottes font des zigzags, vous vous rappelez que je chante la vertu des zigzags ? les fortes pluies suivies de terribles chaleurs ont poussé les herbes folles à se prendre pour des divas ! et j’ai perdu quelques épinards dans la confusion ! Mais je suis fin heureuse ! Je mange mes tomates mignonnettes, je regarde mon premier potimarron arrondir son gros bidon et je lui souris aussi large que son expansion !
Une amie à qui je parlais de mes trésors me dit Dis donc c’est la profusion ! - Alors, honnêtement, pas vraiment ! J’ai semé (dans tous les sens du terme !) un nombre incroyable de plantes qui n’ont pas tenu leurs promesses ! mais je focalise sur ce qui va nourrir mon coeur et mon ventre ! sur mes succès, donc. Quant aux échecs, l’an prochain, c’est sûr !... forte de mes apprentissages, j’aurai un jardin encore plus foisonnant ! Et je l’ouvrirai même aux passant(e)s !

Je souhaite aussi partager avec vous quelques mots qui me ravissent :
Des funambules somnambules tiennent un conciliabule, et leurs mots tintinnabulent dans le silence de la nuit...
Chacun de ces mots me met en joie !
J’aurais pu aussi les aligner : funambule (deux respirations silencieuses pour ne pas le troubler !)
conciliabule (à rouler dans la bouche qu’il emplit toute)
somnambule (à prononcer absorbé(e) et songeur/se, les yeux fermés, bien sûr !)
et tintinnabuler, mon préféré peut-être (à égrener dans la pureté d’un petit matin...)
Que la langue peut être belle !

Voilà, c’était mon bouquet de bulles pour vous !
Carole.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – août 2013








Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...