L’hibiscus

Les doux dimanches + caisse humaine : Coucou n° 356 du dimanche 31 juillet 2016

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Coucou vous,
j’aime la douceur des dimanches. Le monde s’apaise le dimanche, la plupart des activités humaines cessent ou s’estompent.
J’aime flairer cette tranquillité, comme si, enfin, mon coeur pouvait suivre son rythme sans bousculade, sans hâte, dans le calme des pulsations de vie animale, et je savoure le moelleux du temps qui passe à son juste rythme.

Je sais que certain(e)s d’entre vous haïssent au contraire le dimanche.
Avez-vous déjà écouté le silence par delà les bruits ouatés des quelques rares activités résistantes à la trêve dominicale ? Vous êtes-vous focalisé(e) sur le battement indolent de votre coeur ? Avez-vous dégusté votre respiration placide ?
Parce que, figurez-vous que, même à votre insu, votre corps prend la mesure du ralentissement extérieur. Eh oui ! Vous mettre à l’écoute de cette langueur permet d’en décupler les effets bénéfiques... eh oui !
Vous me direz ?



L’autre jour, avec une amie, à une pompe à essence :
Prends plutôt la file avec la caissière.
- Ah oui, pour préserver les emplois. C’est ce que je fais toujours.
- Oui, mais aussi pour lui offrir ton radieux sourire, et les quelques mots qui peuvent ensoleiller sa journée.

Et créer ainsi une merveilleuse cascade de sourires !

Je vous adresse mon plus nonchalant sourire dominical !
Carole.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – juillet 2016








Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...