L’hibiscus

Les anémones + vive l’insomnie + la liberté : Coucou n° 128 du 4 mars 2011

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Bonjour !
Je me suis régalée la semaine dernière du spectacle d’un bouquet d’anémones dans les tons rose soutenu et violet ! Une dizaine de fleurs. Pas deux semblables ! J’adore les anémones pour leur côté un peu rustique, un peu sauvage, et en même temps très digne ! Les couleurs de mon bouquet étaient tout simplement sublimes, leur mariage harmonieux, et je m’émerveillais de les voir si fragiles et fortes !
Certaines avaient leur tige étonnamment coudée ! et quand elles ont commencé à perdre de leur pimpant, je me suis attendrie de l’abandon avec lequel elles ouvraient leur corolle, la retroussant, pour offrir ainsi leur coeur vulnérable au regard...

Aucun rapport. Quoique !
Cela fait un moment que je dois vous parler de sommeil !
J’ai reçu de nombreux/ses insomniaques ! et très souvent, je leur ai raconté mes propres insomnies !
Je suis en effet une insomniaque chronique. Sauf que je ne m’en désespère pas ! Au contraire, mes périodes courtes en sommeil me semblent être des suppléments de vie !
J’ai l’impression de doubler mon temps de vie ! Et j’en suis bien heureuse !!
Essayez donc de chausser d’autres lunettes, si vous avez des problèmes d’insomnie. Qu’allez-vous faire ? prendre un bon livre ? ranger votre débarras ? jouer de la guitare ? pratiquer la méditation ? A vous d’inventer !
Ce qui est fatal, quand on est insomniaque, ce sont les jugements que l’on porte sur l’affaire :" Je vais être fatiguée ! Je ne vais pas assumer ma journée !" Vous savez pourtant bien que vous assumez toujours ! Pas forcément dans les hautes performances, encore que... parfois la fatigue apporte une acuité incroyable !
"On doit dormir ! je ne suis pas comme tout le monde !" Alors, figurez-vous que tout va bien ! Les individus sont comme des fleurs ! pas deux semblables. Il en est qui dorment comme des bébés ! et d’autres pour qui, les nuits sont coudées !! Il n’y a d’ailleurs pas de règle non plus, pour l’insomnie ! Tant de diversité, là aussi !! Leur point commun ? en général, le stress apporté à des faits qui n’en ont pas besoin !
Ne rajoutez donc pas le mouron ! à vos insomnies ! Elles s’en passent aisément ! Réjouissez-vous d’être sur le pont ! alors que le monde dort ! Vous avez du rab !!

J’ai été interpellée par l’une d’entre vous :
"Excuse cette question brutale.
Certaines de mes amies, et toi, qui êtes divorcées, enfin... Pourquoi est-ce qu’on n’a pas cette sensation de liberté quand on est mariée ? C’est idiot, mais logique...Ou pas ?!
"
Alors, la question me semble très intéressante ! D’autant plus que je connais de nombreux/ses célibataires qui lorgnent avec envie du côté des couples !
La liberté est intérieure ! elle ne loge ni dans le célibat, ni dans le couple ! Sainte Thérèse de Lisieux disait :" La joie réside au plus intime de l’âme ; on peut aussi bien la posséder dans une obscure prison que dans un palais." Nos prisons sont mentales, rien de plus. Je vous conseille l’excellent petit ouvrage de Thich Nhat Hanh : Soyez libre là où vous êtes qui constitue un recueil d’enseignements donnés dans des pénitenciers ! Sans mauvaise allusion au couple comme prison !
Quelle que soit votre situation, décrétez-vous libre, et la liberté suivra ! Examinez vos propres envies, et réalisez-les ! Si vous êtes en couple, ce sera un beau cadeau à offrir à votre partenaire ! Chaque personne qui marche vers son authenticité rassasie le monde de son essence ! Et si vous êtes célibataire, faites de même ! En plus, le cou tordu vers l’amoureux/se qui n’arrive pas, vous empêche de vous ébahir devant la beauté du monde, et de le nourrir de votre propre vie !

A tout bientôt !
Carole.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – mars 2011

Dans la veine des anémones, je vante le pissenlit !
Voir aussi la tranversale Sommeil








Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…

 

Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.