L’hibiscus

Les anémones + vive l’insomnie + la liberté : Coucou n° 128 du 4 mars 2011

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Bonjour !
Je me suis régalée la semaine dernière du spectacle d’un bouquet d’anémones dans les tons rose soutenu et violet ! Une dizaine de fleurs. Pas deux semblables ! J’adore les anémones pour leur côté un peu rustique, un peu sauvage, et en même temps très digne ! Les couleurs de mon bouquet étaient tout simplement sublimes, leur mariage harmonieux, et je m’émerveillais de les voir si fragiles et fortes !
Certaines avaient leur tige étonnamment coudée ! et quand elles ont commencé à perdre de leur pimpant, je me suis attendrie de l’abandon avec lequel elles ouvraient leur corolle, la retroussant, pour offrir ainsi leur coeur vulnérable au regard...

Aucun rapport. Quoique !
Cela fait un moment que je dois vous parler de sommeil !
J’ai reçu de nombreux/ses insomniaques ! et très souvent, je leur ai raconté mes propres insomnies !
Je suis en effet une insomniaque chronique. Sauf que je ne m’en désespère pas ! Au contraire, mes périodes courtes en sommeil me semblent être des suppléments de vie !
J’ai l’impression de doubler mon temps de vie ! Et j’en suis bien heureuse !!
Essayez donc de chausser d’autres lunettes, si vous avez des problèmes d’insomnie. Qu’allez-vous faire ? prendre un bon livre ? ranger votre débarras ? jouer de la guitare ? pratiquer la méditation ? A vous d’inventer !
Ce qui est fatal, quand on est insomniaque, ce sont les jugements que l’on porte sur l’affaire :" Je vais être fatiguée ! Je ne vais pas assumer ma journée !" Vous savez pourtant bien que vous assumez toujours ! Pas forcément dans les hautes performances, encore que... parfois la fatigue apporte une acuité incroyable !
"On doit dormir ! je ne suis pas comme tout le monde !" Alors, figurez-vous que tout va bien ! Les individus sont comme des fleurs ! pas deux semblables. Il en est qui dorment comme des bébés ! et d’autres pour qui, les nuits sont coudées !! Il n’y a d’ailleurs pas de règle non plus, pour l’insomnie ! Tant de diversité, là aussi !! Leur point commun ? en général, le stress apporté à des faits qui n’en ont pas besoin !
Ne rajoutez donc pas le mouron ! à vos insomnies ! Elles s’en passent aisément ! Réjouissez-vous d’être sur le pont ! alors que le monde dort ! Vous avez du rab !!

J’ai été interpellée par l’une d’entre vous :
"Excuse cette question brutale.
Certaines de mes amies, et toi, qui êtes divorcées, enfin... Pourquoi est-ce qu’on n’a pas cette sensation de liberté quand on est mariée ? C’est idiot, mais logique...Ou pas ?!
"
Alors, la question me semble très intéressante ! D’autant plus que je connais de nombreux/ses célibataires qui lorgnent avec envie du côté des couples !
La liberté est intérieure ! elle ne loge ni dans le célibat, ni dans le couple ! Sainte Thérèse de Lisieux disait :" La joie réside au plus intime de l’âme ; on peut aussi bien la posséder dans une obscure prison que dans un palais." Nos prisons sont mentales, rien de plus. Je vous conseille l’excellent petit ouvrage de Thich Nhat Hanh : Soyez libre là où vous êtes qui constitue un recueil d’enseignements donnés dans des pénitenciers ! Sans mauvaise allusion au couple comme prison !
Quelle que soit votre situation, décrétez-vous libre, et la liberté suivra ! Examinez vos propres envies, et réalisez-les ! Si vous êtes en couple, ce sera un beau cadeau à offrir à votre partenaire ! Chaque personne qui marche vers son authenticité rassasie le monde de son essence ! Et si vous êtes célibataire, faites de même ! En plus, le cou tordu vers l’amoureux/se qui n’arrive pas, vous empêche de vous ébahir devant la beauté du monde, et de le nourrir de votre propre vie !

A tout bientôt !
Carole.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – mars 2011

Dans la veine des anémones, je vante le pissenlit !
Voir aussi la tranversale Sommeil








Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…

 

Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.