L’hibiscus

Le hasard ? ou comment choisir...

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Pour les éternel(le)s indécis(es), une suggestion de légèreté : le hasard !
Et pourquoi pas ?!
Voyez comme la vie pourrait être simple !

Une histoire que j’adore raconter, et qui serait authentique, est celle du magnat du pétrole (ou du savon – peu importe !) à qui l’on demande avec insistance le secret de sa réussite. Cet homme, parti de rien, sort de sa poche une pièce de 1 dollar, et dit : « Voilà, mon secret ! A chaque fois que j’ai dû faire un choix important dans ma vie, comme le choix d’une cravate (sic !), ou une décision qui engageait des millions de dollars, à chaque fois, je me suis fié au conseil de ma pièce : pile, je fonce, face, je renonce… »
Cette histoire me plaît beaucoup. Car elle engage à jouer sa vie, au lieu de la prendre trop au sérieux. Elle nous donne une grande légèreté…

Je la complète depuis peu, par une autre histoire. Alors que je conduisais mon dernier atelier de Feng Shui, je donnais une petite initiation au Yi King, car il est, je trouve, une merveilleuse introduction à la pensée chinoise qu’il contient toute.
J’explique qu’il peut servir de jeu divinatoire, mais qu’il a la particularité de nous laisser face à des éclairages et non des réponses. Ainsi, si vous avez une question, du genre Est-ce que je quitte mon mari ? il conviendra de la poser telle quelle Je quitte mon mari, mais aussi de poser son contraire Je reste avec mon mari, et de lire, attentivement, dans les deux cas, les lumières sur chacune des deux situations.
Une jeune élève se demandait si elle devait suivre l’école d’architecture…
Elle la pose ainsi : Je rentre à l’école d’archi. Réponse du Yi King : très favorable, épanouissement assuré, grande réussite… Et tous de conclure : Bon, ben, c’est très bien… Elle a sa réponse.
- Attendez, attendez…. Il convient de réaliser l’autre tirage pour respecter la pensée chinoise. Elle tire sur Je ne rentre pas à l’école d’archi. Et… à la stupéfaction générale, elle lit un autre hexagramme extrêmement favorable : plénitude totale, grande créativité, succès assuré…

Et si, peu importait le chemin qu’on suit, du moment qu’on avance ?! Si tout était propice pour grandir ?

© Carole Braéckman –www.lhibiscus.fr – septembre 07


Les mêmes histoires en vidéo, c’est ici








(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...

 

Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.