L’hibiscus

Le deuil de la perfection : Coucou n° 363 du 21 octobre 2016

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Coucou vous !
Savez-vous ce qui est arrivé à toutes les personnes - TOUTES - qui ont fait le deuil de leur perfection ?
Elles sont devenues plus indulgentes aux autres !

Je vous assure. J’en témoigne, c’est mon aventure personnelle. Car, eh oui !, en plus d’être colérique, j’étais empoisonnée par mon jugement sur autrui. Ouf ! ça m’a lâché.
Et suis devenue plus douce avec moi, plus tolérante aux autres.
Et je ne suis pas la seule, je constate autour de moi de très nombreux cas !

Abandonnez, comme Sainte Thérèse, cette tension d’être parfait(e), vous allez soulager vos mâchoires, votre dos (sourire !) - et ce n’est même pas une blague !
acceptez vos zones d’ombre,
accueillez les faux pas comme une nécessité sur votre chemin,
admettez d’être comme nous tous et toutes toujours en travaux, jamais arrivé(e)s...
Offrez-vous des raisins secs, quand vous vous découragez !
Et ouvrez-vous à la jolie détente que ce lâcher-prise va vous procurer !

Regardez vos frères et soeurs comme des petits bouts d’humain(e)s, tout aussi perfectibles que vous !
Adoptez les miroirs qu’ils/elles vous tendent, et mirez-vous dedans avec tendresse.
Et si vous n’y arrivez pas, parce qu’il y a des cas, où c’est difficile, _ permettez-vous de ne pas y arriver !

Je vous souhaite de tout coeur d’assumer votre vulnérabilité
afin de reconnaître celle de l’autre.

Plus doux/douce envers vous, plus tolérant(e)s aux autres !
Et le monde bouge. De maille en maille !

Bien jolie journée à vous !
Carole.


© Carole Braéckman - www.lhibiscus.fr - octobre 2016








Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.

 

Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.