L’hibiscus

Le Bazar : l’énergie de votre lieu de vie

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

En Feng Shui, un lieu encombré est un lieu où l’énergie stagne. Si c’est le cas de votre chez-vous, avant d’entreprendre quoi que ce soit comme tentative Feng Shui, je vous conseille plus que vivement d’alléger l’énergie, de bazarder de vieux objets inutilisés, de donner les éléments de décoration que vous ne regardez plus... etc.
Vous avez tout à y gagner !
Tout prendra un essor nouveau dans votre vie et votre application du Feng Shui, juste parce que vous aurez fait de la place à de nouvelles énergies.

Je sais qu’il existe des sujets plus consensuels mais il me faut vous parler du rangement ! Tant pis pour le désamour que cela pourrait entraîner chez vous !
C’est pour votre bien qu’il me faut vous dresser le portrait énergétique d’un appartement ou d’une maison encombré(e) de vieilleries qui traînent ou même de bric-à-brac bien ordonné.
Oh ! c’est très simple ! un lieu encombré est un lieu où les énergies stagnent : elles ne circulent pas, elles empoissent l’air, elles vous plombent !
Difficile d’introduire le Feng Shui chez vous, si vous n’avez pas revisité votre lieu d’un regard critique. Dans un lieu où les énergies sont lourdes et végétatives, tout ce que vous entreprendrez n’aura pas trop d’effet. Et vous risquez le découragement.

Chaque objet qui réside chez vous doit remplir son rôle, sa fonction.
Que ce soit un objet utilitaire ou un objet décoratif, s’il ne sert pas, il englue votre propre énergie…

Au cours de mes consultations ou conférences, je conseille de passer régulièrement son lieu au peigne fin, de prendre chaque objet entre ses mains et de se poser les questions suivantes, selon la fonction de l’objet : Depuis quand m’a-t-il servi (e) ? Depuis quand m’a-t-il nourri(e) ?

Si un objet utilitaire ne vous sert pas, il ne se contente pas de dormir sur une étagère, il encrasse l’énergie de votre lieu et donc… la vôtre. Combien de fours à raclette dormaillent dans des foyers divers pour ne sortir et n’être dans leur vraie mission qu’une fois tous les… Votre voisine en a sans doute un aussi qui s’empoussière dans un coin… Quelle gabegie ! Un four pour quelques foyers pourrait amplement suffire ! Il existe aussi des services de location de matériel utilitaire, qui, moyennant quelques finances, vous dépanneront le jour où l’envie irrépressible vous prendra de réunir vos amis autour d’une raclette. Et c’est notre planète entière qui vous remercie !
Pensez-y la prochaine fois que vous ferez des courses…

Si vous avez chez vous des bibelots ou œuvres d’art que vous ne voyez plus, que vous ne nourrissez plus de vos regards, considérez que vous couvez des pièges à énergie, des lourderies d’énergie. Un bel objet est tout à fait à sa place, dès lors qu’il vous nourrit. C’est sa fonction. S’il la perd, pour cause de désintérêt, il vous empêque comme diraient les gens du Sud. Il embarrasse vos énergies, celle de votre lieu et donc la vôtre…

Que faire de ces objets ?
Selon leur état, donnez-les, vendez-les… ou jetez-les.

Ailleurs, dans d’autres lieux, sous d’autres mains, d’autres regards, ils vont reprendre leur fonction, reprendre vie… C’est un beau cadeau que vous leur faites, ainsi qu’aux personnes chez qui ils vont atterrir…

Considérons le problème autrement : créez chez vous un mini lieu où vous n’aurez que de belles choses qui vous plaisent, des objets qui emportent votre cœur à chaque fois que votre regard les croisera, des objets qui vous ravissent l’âme. Vous constaterez alors que votre énergie est revivifiée à chaque fois que vous passerez près de cet endroit, que vous y prenez un bol d’énergie dynamisante… et vous conviendrez alors que si toute votre habitation n’était remplie que de tels objets, vous vous porteriez à merveille !

Mais que faire des objets hideux dont vous avez hérité, que l’on vous a offerts ? Si on vous les a offerts, c’est qu’ils ne semblent pas hideux pour tous ! Alors, offrez-les à votre tour ! donnez-les, vendez-les ! Ailleurs, ils reprendront sens, ailleurs, ils seront de nouveau nourrissants, dans toute la force de leur rôle…

Chez vous ne devraient figurer que des objets qui sont en phase avec votre propre énergie. Tout le reste n’est que poissage énergétique…

Ne vous faites pas violence cependant : s’il vous est douloureux de donner ou jeter, commencez par petit. Débarrassez-vous d’abord de l’équivalent d’une boîte à chaussures. Cela vous procurera un tel bien-être (vous allez le ressentir : un véritable soulagement !) et vous serez alors prêt(e) pour un deuxième tour, peut-être, cette fois-ci, une boîte d’une taille plus importante… Et à chaque fois, une libération, oui ! vous allez voir !

Se faire violence est à éviter. À moins que ce ne soit pour s’extirper d’une situation de dérive profonde (genre un enlisement dans la dépression ou dans une histoire sordide), il n’est pas souhaitable de se bousculer. Traitez-vous donc avec un grand respect et une douceur infinie : vous le méritez et c’est absolument la seule façon de progresser !

Il me faut parler aussi d’un terrible démon : le « cas où ». Si vous gardez de vieux habits, pour le cazou, vous auriez une occasion, pour le cazou, vous reprendriez votre sveltesse perdue… c’est que vous ne faites pas confiance et/ou que vous ne vous aimez pas. Sachez que tant que vous ne serez pas en accord avec votre poids actuel, vous ne pourrez pas maigrir.

Sachez aussi que la vie est un flux continu. Dès lors que l’on s’ouvre à une grande confiance, tout ce dont nous avons besoin nous arrive, comme servi sur un plateau.

Vous avez tous, sans doute, déjà expérimenté ce genre de coïncidences : vous lâchez une grande peur, et arrive, quasi immédiatement, une…, je dirais « une gratification », la preuve que, sans peur, on vit dans un monde quasi magique où les choses arrivent à bon escient, des rencontres inopinées et bienvenues se produisent, des événements favorables se présentent… Non, vous ne l’avez jamais jamais vécu ?! Incroyable ! Il est grand temps que vous tentiez le coup !!!

La peur de manquer est une vraie maladie, qui nous empêche d’expérimenter la magie du monde fluide. Essayez ! essayez donc !

Il est, sans doute, de vieilles choses que vous avez adorées, mais qui ne sont plus en phase avec vous. Et c’est heureux ! Sinon, cela signifierait que vous stagnez depuis des lustres dans de vieux schémas. Remerciez ces vieilles amours tranquillement, et débarrassez-vous vite vite de ces objets du passé…

En parlant d’amour, justement, je voudrais évoquer les vieilles lettres d’amour… Vous avez été dans une relation amoureuse, mais elle est finie. Tant que vous conserverez les traces, les témoins de cette relation, vous ne pourrez pas repartir vers de nouvelles aventures. Ou, si vous faites une rencontre, elle sera entachée du passé. Comme si vous confiez les pantoufles usées de votre ancien amour au nouveau ! Ça ne vous viendrait pas à l’idée, j’espère ?! Si ?! Ah ! flûte, vous êtes gravement atteint(e) alors !
Je ne plaisante qu’à moitié… Pour vivre un amour neuf, il est important de faire place nette, pour ne pas retomber dans de vieilles ornières… des comportements qui étaient, disons, inadéquats !, de vieux schémas lourdingues qui vous ont déjà plombé la relation précédente…

Faites la toilette énergétique de votre lieu, et vous constaterez que, insidieusement, doucement, efficacement, vous nettoyez aussi toutes les scories émotionnelles de votre relation passée…

Videz deux ou trois tiroirs de commode, libérez des cintres pour l’élu(e), faites-lui de la place ! comment voudriez-vous qu’il ou elle arrive, s’il n’y a pas de place !…

Quand je visite une maison, je détecte immanquablement les endroits poisseux : de vieux dossiers de contentieux, des paperasses végétatives qui référent à des histoires plus que passables, des objets qui vous ont été offerts par des personnes avec lesquelles vous ne vous sentez décidément plus en accord… Non, ce n’est pas de la divination : l’énergie de ces recoins dénotent systématiquement un embourbage…

Je vous raconterai, une autre fois, l’anecdote d’un crucifix repéré dans une maison. Ce sera le sujet d’un papier sur le passé des objets. C’est encore une autre histoire…

Il est intéressant aussi de regarder, selon le schéma du Bagua où dans votre lieu se situe les endroits à fatras…

Serait-ce dans le coin des amours justement que vous engourdissez votre potentiel amoureux par un amoncellement de vieux courriers aigres-doux ? Ou encore dans votre zone richesses et pouvoir où se morfond un fatras de casseroles et fait-tout usagés et inutilisés ?… Ou encore dans le coin famille que croupissent des monceaux de nappes jamais sorties ? Notez simplement l’information et considérez ce secteur de votre vie avec un regard objectif. Vous constaterez que ces endroits encombrés correspondent pile poil à des pans de votre vie qui vont à la dérive ou languissent…
Vrai ?! hein ?! Bien sûr !

C’est fabuleux comme notre lieu nous traduit/trahit ! Ce qui est tout aussi prodigieux, c’est qu’un dépoussiérage, un grand ménage ont aussi un impact au niveau de notre vie, de notre être ! Très facilement… Puisse cela vous motiver à avancer…

Vous verrez que ce passage à la clarification va vous faire avancer à grands pas, énergétiquement, et donc dans vos émotions, dans votre vie. (À quelqu’un qui est en analyse, je conseille fréquemment de faire un nettoyage de printemps dans ses vieux fourbis, en particulier ceux de la cave, qui représente notre inconscient ! Radical !)

Ce grand nettoyage vous permettra aussi un nouveau regard sur les lieux et ses objets… Un regard neuf. Vous allez sentir vivre les objets, les découvrir dans leur force et leur énergie. Vous allez découvrir les échanges d’énergie qui vous relient à eux, immanquablement.

© Carole Braéckman - www.lhibiscus.fr - Lettre d’information de décembre 2004

Vous pourrez aussi lire l’histoire d’un tableau, tout d’abord enchanteur, et qui se transforma, en lourdeur. Et dont j’ai fini par me débarrasser !
Cela devrait vous aider à faire vos tris !








(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...

 

Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.