L’hibiscus

La valeur de l’effort accompli : Coucou n° 476 du 7 mars 2022

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Cessez de considérer les échecs de votre vie comme des obstacles...

Coucou vous,
quand ça ne tourne pas comme vous le souhaitiez, ne gaspillez pas trop de temps à vous morfondre. Regardez plutôt où vous aura mené l’expérience - ou l’épreuve, corrigeront certain(e)s d’entre vous (sourire)...

Le Dalaï-Lama aurait affirmé "Lorsque vous perdez, ne perdez pas la leçon".
Je préfère la formulation de Nelson Mandela, pour qui il n’y a jamais de perte : "Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends."
Alors, oui, on peut apprendre des aléas de la vie...

Mais un échec peut aussi être une chance ! si on se positionne à l’opposé d’un(e) paranoïaque !
Vous rappelez-vous, par exemple, la veine d’être recalé(e) à l’entrée d’établissements prestigieux ?

Et je voudrais ajouter sur la base d’un dit africain nouvellement découvert : L’erreur n’annule pas la valeur de l’effort accompli.
L’erreur ou l’échec...

Une illustration légère : Récemment, je me suis lancée dans le projet de filmer la valse des ailés qui fréquentent la mangeoire à ma fenêtre.
Las, je ne serai jamais photographe animalière : je glousse trop devant les demi-tours éperdus des sittelles effarées, les postures acrobatiques des mésanges pratiquant délibérément le voyeurisme... Oui oui vous avez bien lu ! on se demande qui épie qui ? J’ai l’impression que les mésanges, comme les rouges-gorges, sont tout aussi curieuses de moi que je le suis de leurs joyeuses farandoles. Les plus intrépides étant indéniablement les mésanges bleues ou les nonnettes !
Donc pas une seule photo présentable, mais de nombreux éclats de rire, et... avec le recul, si je regarde la valeur de l’effort (sic) je dirais que je peux me tenir beaucoup plus près de ma fenêtre qu’avant, parfois à même pas 5cm d’un petit oeil noir inquisiteur et drôlatique, qui ne s’émeut plus de ma présence... Je fais partie du décor, et j’en suis fière.

Tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne alors qu’il réside dans la façon de la gravir, aurait dit Confucius. _ Alors, n’oubliez pas de contempler le paysage.
Ni de raconter votre vie comme celle d’un héros/d’une héroïne !
Un de vos projets s’est ensablé ? finalement vous renoncez au sommet ?...
examinez ce que vous avez glané au passage : en rires, en rêves, en sagesse, en rencontres humaines, en nouvelles résolutions, etc...
Notez bien : il est parfois nécessaire d’attendre un peu afin de voir décanter les merveilles..

Le printemps est là !
Et vous ? chez vous ?!
Les perce-neige, ici, pointent leur petite collerette...
Carole.


© Carole Braéckman - www.lhibiscus.fr – mars 2022








Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...