L’hibiscus

La taille des chagrins + la fleur de l’immobilier : coucou n°59 du 20 juillet 2009

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

La taille des chagrins est un délicat et récurrent sujet !
Combien d’entre vous, en plus d’avoir du chagrin, se jugent sur la légitimité dudit chagrin ?!

Bonjour,
merci de vos nouvelles, pour celles et ceux qui m’ont prise au mot !!
Alors, évidemment ! j’ai pris un peu de retard !! (épanouie de rire)


Aujourd’hui, une femme éplorée : "Et je m’en veux d’être comme ça, car il y a quand même des cas plus graves que le mien !
- Mais non, voyons !! Chaque chagrin est unique ! Moi, je me garde bien de les mesurer pour décider lequel est valide ! Ça n’a pas de sens !
La petite fille qui a cassé sa poupée a autant de détresse que l’adulte qui vient de perdre un proche.
Un chagrin est un chagrin. Il est vain de se baser sur les causes pour savoir si votre chagrin est licite ou non, voyons !
Pleurez au lieu de vous juger !
Des larmes non pleurées se transforment en poison pour le corps..."


Courage à vous, si ça chahute en ce moment !


Hier une amie au téléphone : "Et tu prends des Fleurs de Bach ? ça existe pour trouver sa maison ?!
- Euh, non ! Il n’existe pas de fleur pour l’immobilier !! Par contre, il en existe une pour la peur de ne pas trouver !! et une pour l’impatience !!"
(épanouie de rire


A bientôt !
Carole.

Un deuil, une séparation, un chagrin, se pleurent, bien sûr... lire comment les surmonter

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – juillet 2009








Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.

 

Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.