L’hibiscus

La maturation : le temps de cuisson !

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Les relations entre proches sont souvent entachées par des différences de tempo ! Détendez-vous, les temps de maturation varient selon les personnes...

Très souvent, nous voulons aider nos proches, nos aimé(e)s. C’est pur amour de notre part.
Sauf que, ce faisant, nous perturbons leur temps de maturation.
C’est flagrant dans des rapports parents/enfants, mais cela peut aussi déborder le cadre !

Imaginons que vous ayez un fils qui fume, ou une nièce qui doit quitter un compagnon irrespectueux...
Figurez-vous qu’il/elle sont probablement au courant ! et que, si vous insistez, en l’adjurant d’arrêter la cigarette, ou de fuir cette relation nocive, pour juste prendre soin de lui/d’elle, vous faites plus que probablement pire que bien !

Vous avez des idées pour l’aider, vous connaissez une approche, ou des personnes qui pourraient épauler votre fils, votre nièce. Cela vous donne le devoir de leur signaler - humblement - que, si elle/il le désire(nt), vous pouvez leur être utile.
Et après, acceptez que sa réponse soit. Quelle qu’elle soit.
C’est souvent à ce niveau-là qu’on s’enferre ! Une telle envie de faire brûler les étapes à nos aimé(e)s, à nos proches !
Il est possible que vous sentiez de la colère en vous, pas de blâme !
Cependant, titiller, asticoter, votre fils/votre nièce ne fait qu’attiser votre colère ! et... la sienne ! Fichez-lui la paix !

Car une évolution est toujours individuelle. A la limite, plus on insiste, plus on les divertit de leur propre maturation.
Comme les céréales, le temps de cuisson/maturation des humain(e)s est différent. Certain(e)s vont vite, d’autres sont plus lent(e)s ! On n’a jamais vu un cuisinier crier sur son riz complet, ou invectiver son quinoa... Qu’il sache ce que le résultat final devrait être n’accélère en rien le temps de cuisson !

Vous allez me dire que, pendant ce temps-là, votre fils nuit à sa santé, votre nièce se déprécie... C’est vrai ! Mais les bonnes décisions ne viennent jamais de l’extérieur mais du plus profond de nous... Vous le savez, pour l’avoir vécu, non ?
Vous retirez sans arrêt la casserole du feu pour voir où ça en est, secouer l’ensemble, et demander ce que vous pouvez faire... Résultat : ça cuit encore moins vite !
Je sais bien qu’il est douloureux de voir quelqu’un(e) s’enferrer, mais confiance, ça cuit !!

Ce qui peut le plus aider votre fils, votre nièce, c’est la confiance que vous pouvez inscrire en vous, au plus profond de vous, envers lui/elle.

C’est votre coeur qui veut aider, mais c’est votre maladresse, et votre manque de confiance qui freinent !!
Ouvrez votre coeur : votre fils/votre nièce a la capacité, la vitale nécessité intérieure ! d’évoluer vers du bon... Ne perturbez pas la cuisson !
Chut ! ça mijote !



© Carole Braéckman - www.lhibiscus.fr - mai 2014

D’une manière générale, ne jugez pas vos proches !








Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...