L’hibiscus

J’ai des jolies jambes, hein, maman ! + cascade de sourires : Coucou n° 173 du 15 février 2012

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Nous avons tous et toutes besoin d’être regardé(e)s ! nous avons tous et toutes besoin de compliments.
Pensez y ! regardez les personnes, vraiment.
Les sourires peuvent cascader d’une personne à l’autre et vous revenir de manière étonnante !

Bonjour vous ! coucou toi !
L’autre jour, au parc, j’entends une petite fille, gambadant autour de sa mère : "J’ai de jolies jambes, hein, maman !?! J’ai de jolies jambes, hein ?!"
Cela m’a rappelé une scène dans le métro. Plongée dans ma lecture, je mets un temps à comprendre que c’est à moi que mon voisin s’adresse : "Hein, oui, je suis beau ?"
Un homme jeune, costard, cravate et souliers vernis ! Les chaussettes, qu’il m’a fièrement exhibées, en fine soie noire. Passée la première surprise, j’ai pris mon air le plus appréciateur. "Oui, vous êtes beau ! Vous êtes carrément beau !"
Éclat de rire partagé !
Si mes cheveux blancs me permettent d’être sollicitée pour porter un regard maternant sur des jeunes gens en manque de reconnaissance, je suis hyper heureuse. Je me sens tout à fait qualifiée pour ce faire !
Nous avons tous et toutes besoin d’un regard appréciateur. Moi-même, il y a peu : j’étrennais un nouveau pull, et me suis entendue interpeller une amie : "Tu ne m’as pas dit que j’étais belle ?!"
N’oubliez pas de dire à vos proches que vous les trouvez beaux/belles !
Euh, en fait, peut-être, certain(e)s d’entre vous, devriez-vous commencer par ne pas oublier de les regarder, vos aimé(e)s ! Tout simplement !
Et les compliments viendront tout seuls ! naturellement !

Et si vous êtes dans une très grande solitude, soyez, vous-même, distributeur/trice d’appréciations : la boulangère au coin de votre rue, le caissier de la supérette, la marchande de journaux, etc.
Regardez-les vraiment, voyez leur individualité, leur beauté... et lancez-vous ! peut-être pas d’un frontal : "Vous êtes beau/belle"- il faut avoir, sans doute, tous mes cheveux blancs pour oser - mais focalisez sur un détail, si cela vous est plus facile : "Ça vous va drôlement bien vos cheveux lâchés/attachés" ou "Cette couleur vous donne jolie mine" ou "Vous avez l’air en forme ce matin"...
Plusieurs effets positifs attendus : Vous vous sentez nourri(e) de votre attention à l’autre et de tous ces sourires humains reconnaissants que vous allez glaner.
Cela va faire tache d’huile : votre boulangère va sourire, et illuminer la journée de tous ses client(e)s !
Celles et ceux qui me lisent, et qui ont la chance d’être entouré(e)s, vont réaliser leur veine, et peut-être mieux la choyer ! Que cela ne les empêche pas d’ailleurs de complimenter le caissier de leur supérette !
Et puis, je vous assure des retours, pas forcément du tac au tac, pas obligatoirement des mêmes personnes, mais retours assurés ! Le sourire de la marchande de journaux va cascader jusque vous ! vous serez surpris(e) !
Et si ça ne marchait pas, ou plutôt pas assez vite à votre gré, et que vous vous languissiez, je suis là ! promis !

A tout bientôt !
Carole.



© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – février 2012








Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.

 

Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.