L’hibiscus

Fait beau - rêve de singe - songe : coucou n°1 du 28 octobre 2008

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Bonjour,
je rode une nouvelle formule, inspirée par un petit journal envoyé à quelques proches au fil de mon voyage péruvien. En effet, j’ai, au long de mon parcours en solitaire, émaillé mon absence de coucous à mes chouchoux. Quasi quotidiens, mes coucous péruviens. Enfin quand je dégotais un espace Internet.
Puis quand j’ai retrouvé mon groupe, j’ai bien sûr, espacé mes envois. Disons que j’étais un peu occupée !
Mon but était de faire participer mes proches à mon périple.
Ayant eu des retours très chaleureux, je me propose, en ces temps moroses, ô combien !, de vous écrire pour vous parler de tout, de la vie, de ses petits riens qui la font douce ou amère... Comme ça pour le plaisir. Pendant quelques temps (deux trois envois), vous serez destinataires de ces petits coucous. Et puis, je ne vous les enverrais plus que si vous le souhaitez. Laissez-vous porter. Je vous dirai quand ce sera le moment de dire "Encore !"
Je reviens vers vous. Promis.

Voici les nouvelles du jour :
Il fait beau ! vous avez vu !
Certain(e)s d’entre vous, vont se dire, que je suis un peu simplette !
Tout à fait !! je suis tout à fait simplette ! et je le revendique d’ailleurs !! Mais tant de gens ratent le soleil ! enfermé(e)s dans des ruminations, des peurs ! Ou au bureau, me diront les grincheux/ses !
Il fait beau !
Même enfermé(e)s, ouvrez grand la fenêtre et respirez !
Ou alors si, comme moi, vous avez la chance de ne pas travailler aujourd’hui, remettez des menus projets, et faites une balade au parc !

J’ai rêvé que j’étais un petit singe. Et tout d’un coup, je me suis senti abandonné(e) ! et j’ai vécu toutes les émotions de peur, chagrin, bouleversant chagrin ! du petit singe abandonné. Et j’étais tous les enfants abandonnés de notre planète, tous les animaux abandonnés... (J’ai visionné, il y a deux jours, un diaporama, l’histoire d’une chienne abandonnée...). J’étais connectée avec tous les êtres qui se sentent solitaires, et blessés... Tous les êtres sensibles qui trouvent le monde trop dur, trop cruel, trop...
Bon, je me suis réveillée ! et il fait beau !
Et puis, j’ai décidé de vous écrire !

Une amie m’a téléphoné pour me raconter un songe où son mari disparu lui donnait un conseil pour son fils aîné. Elle était bouleversée, non du conseil qu’elle avait déjà intégré -mais pas forcément totalement appliqué !, mais de la présence nocturne de son mari. Quelle belle émotion !!

Voilà c’est tout pour aujourd’hui... A tout bientôt ! Rendez-vous au parc ?! enfin pour les chançard(e)s ! Bon courage aux autres !

Carole.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – octobre 08








Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.

 

Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.