L’hibiscus

Et tant pis pour la perfection !

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Nous avons un tel besoin d’être parfait(e), une telle tension vers cette improbable perfection !
Un véritable frein de notre vie. A faire sauter d’urgence !

Ce qui nous interdit le plus souvent d’ « entrer en amitié avec nous-même » comme le dit si gentiment le titre d’un ouvrage de Pema Chödrön, c’est bien souvent cette volonté d’être parfait(e).

Déjà, nous voulons être autre, nous voulons nous changer. Nous avons énormément de mal à nous accepter tel(le) quel(le) !
Nous avons du mal à accepter d’être, comme les fleurs, à notre exacte place. Avez-vous déjà vu une fleur revendiquer d’être un aigle ? Ou de changer de parfum ? ou de pousser plus haut qu’un arbre ?

Et non seulement, nous ne voulons pas être qui nous sommes, mais en plus, nous voulons dans la partition que nous nous choisissons, être parfait(e) !
Au secours !
Quelle tension ! employée à lutter contre soi-même !

Moi, cette tension intérieure m’a quittée du jour où j’ai lu - ne me demandez pas pourquoi ! à l’époque, je n’étais absolument pas croyante ! en quoi que ce soit ! – du jour où j’ai lu, donc, la vie de « La petite Sainte Thérèse », écrite par un de nos poètes du Nord, Maxence Van Der Meersch. Il y raconte que la petite Thérèse était sacrément décidée à rentrer au Carmel comme ses sœurs aînées. Si décidée qu’elle a tout mis en œuvre pour y entrer deux ans avant l’âge !... Et elle a réussi !!
La voilà donc enfin au Carmel !
Et là, catastrophe ! elle réalise que la vie en communauté met en valeur son fichu caractère ! Elle est agacée pour un rien, est trop vive avec ses sœurs, s’impatiente, s’emporte, se cabre…
Ça n’est pas du tout glorieux pour une qui avait la vocation précoce !!
Elle est évidemment très mécontente d’elle-même ! s’impose des pénitences, des mortifications…
Sans résultat ! Malgré ses promesses, malgré sa volonté, rien n’y fait, elle manifeste toujours son caractère piquant !
Jusqu’au jour où, lors d’une prière, elle ploie et s’adressant à Dieu : « C’est toi qui m’a faite comme ça ! avec ce fichu caractère, cette vilaine vivacité !... Vois ma bonne volonté ! Seigneur ! Je n’y arrive pas ! aide-moi ! »
Et du jour où elle a renoncé à s’avancer parfaite, mais où elle a, au contraire, admis qu’elle était dotée d’un joli tempérament, elle a changé !... jusqu’à devenir la petite Sainte que nous connaissons…

Cette histoire fut un déclic important dans ma vie ! et je la raconte, du coup, très souvent ! (J’en ai même réalisé une vidéo pour ce site !) Si elle pouvait vous aider à lâcher cette tension vers la perfection !
Du jour où je l’ai lue, une résistance a lâché en moi. J’ai accepté d’être imparfaite, « pas finie », et depuis… je bonifie… un peu !
Je ne suis plus brouillée avec moi. Je m’accepte avec ma drôle de personnalité… et nous faisons bon ménage !
Je vous invite à en faire autant. Grande paix assurée !

©Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – mai 08

Voir aussi la vidéo sur la Bonne prière








Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.

 

Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.