L’hibiscus

Deuil + le dico ! : Coucou n° 157 du 8 octobre 2011

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Un deuil est fatigant ! Beaucoup plus qu’on ne le dit !
Il nous rend sujet(te) à des sautes d’humeur, et colère et culpabilité se mêlent au chagrin.

Vivent les vieux dicos papier !

Bonjour !

J’ai reçu, il y a peu, une jeune dame. Elle s’est décidé à venir le jour où elle a agoni son patron de mots disgracieux !!
Nous avons relié la sourde colère, qu’elle manifeste aussi sur son compagnon - avec moins de scrupule ! avoue-t-elle -, au deuil de son père.
C’est extrêmement fatigant un deuil, épuisant. Il est absolument normal d’être à fleur de peau...
Et puis aussi, un deuil s’accompagne souvent de colère, colère contre l’injustice d’une disparition, colère de notre impuissance à retenir nos aimé(e)s, de notre impuissance tout court devant la mort...
Souvent aussi de culpabilité. J’aurais pu/dû dire ceci, faire cela ; si j’avais su, je ne l’aurais pas emmené(e) consulter tel ou telle ; je n’aurais pas dû hésiter à lui dire mon amour, à lui donner mon pardon...
Et vous savez que la culpabilité suscite aussi beaucoup de colère... contre soi !
Alors, en cas de deuil, prenez bien soin de vous, chouchoutez-vous, tenez compte de votre fatigue, de votre susceptibilité... afin d’éviter de vous tromper de colère.
Son patron, je ne sais pas... ! mais son amoureux ! quand même !
Oserais-je ajouter, une fois de plus, qu’il est nécessaire de pleurer ?! de ne pas jouer les fortiches ?...
Quant aux patron(ne)s, aux amoureux/ses, à l’entourage,... patience ! et indulgence...

Lorsque j’étais dans mes bois, à écrire, mes connections Internet étaient... broussailleuses... Et j’ai été dans l’obligation de renouer avec les dictionnaires papier !!
Un peu désarçonnée au début... Puis très vite, avec un grand bonheur !
J’avais à ma disposition un dictionnaire illustré, un de ceux qu’on offre aux gamin(e)s de primaire. J’étais aux anges ! Et ai ainsi, grâce à ses planches, découvert de nombreux oiseaux, et plantes diverses... Revu mes rois de France. Revisité mon incertaine géographie...
Je vous conseille de vous perdre un peu dans vos vieux dicos ! d’aller y muser !
Il est vrai que sur Internet aussi, on peut se balader, et faire des (re)découvertes inattendues. Je ne sais pas pourquoi sur papier, cela me semble plus émouvant ! Serais-je en train de faire une ’tite crise nostalgique ? Après les timbres et les cloches ! voici les dicos !? Bien possible !
Bientôt, je vous sors l’odeur de l’encre fraîche, et le crissement des plumes sur le papier !! et sûr, je suis cataloguée dinosaure, par mon jeune lectorat !!
Bon, pour la défense de mon dico, strictement aucune publicité ! Juste le monde, presque neutre, du savoir ! Comme une pause. J’étais vraiment loin de tout !

A bientôt, vous ! de vos nouvelles !
Carole.



© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr - octobre 2011








Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...