L’hibiscus

De l’indulgence ! coucou n°13, le 26 novembre 2008

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Ressasser, se culpabiliser, mais quelle cruelle perte de temps, d’énergie !

Hier, dans une seule journée, trois personnes inconsolables d’avoir dit ou fait une "bêtise", causant du chagrin à des proches !
Une mère qui a "rabaissé"son fils, en le rabrouant vivement.
Une jeune femme qui a menti par omission, et s’en veut.
Et un aussi qui a "gueulé", il ne semble pas y avoir de mot plus approprié, sur ces collaborateurs...
Dans ces trois cas, l’intention n’était pas de nuire. Tout au plus, peut-on reprocher de la maladresse, du débordement émotionnel ou de l’égocentrisme...

Il est sûr et certain que c’est plus serein sans bêtise !

Mais une fois que c’est fait, quel intérêt de ressasser ?
La culpabilité est bien la dernière chose à cultiver !
Il n’y a pas d’avance. Puisque c’est fait.
Excusez-vous auprès de toutes les personnes, tâchez d’apaiser, et promettez-vous, à l’avenir, d’être plus vigilant(e), plus perspicace.

En ressassant vos manquements, vous nourrissez le loup noir, le loup triste, le loup ronchon !
Vous alimentez votre tension vers l’impossible perfection.
Et puis, quelle perte de temps que de vous fustiger ! quelle perte d’énergie !
Allez plutôt, si vous avez vraiment besoin d’une pénitence !, rendre grâce de la beauté de la nature, dans sa splendeur automnale !
Ou offrez-vous un chocolat chaud pour vous consoler de votre imperfection !...

Alors, belles ballades !?!

Belle journée en tout cas !
Carole.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – novembre 08


Tout un article sur la culpabilité.

On n’obtient rarement du bon à se malmener, la douceur est souvent plus efficace ! Voyez comment j’ai arrêté de fumer.
Voyez aussi que souvent, les fichus caractères s’originent dans le passé... Lisez Un regard compatissant et bienveillant envers notre fichu caractère.
A propos de s’offrir une consolation en cas de bêtise, allez donc lire Le marchand de fessées.








(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...