L’hibiscus

Corps et mental : ennemis ? ou amis précieux ?

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Corps et mental, sont souvent cités comme des ennemis acharnés !
Et si au contraire, ils constituaient de précieuses aides ?

Notre corps, bien aimé véhicule :
Souvent, on râle – à juste titre ! - contre notre corps qui nous lâche, et signale qu’on est à un tournant : ras-le-bol signalé par un mal de dos, angine soulignant des non-dits, etc...
C’est souvent le corps qui nous avertit d’une situation anxiogène : serrement de la zone du plexus, accélération du cœur... nous révèle que nous devrions bouger !
Outre cette fonction de sentinelle, ce corps baromètre est aussi un auxiliaire très précieux, car nous pouvons nous dénouer à travers lui, grâce à de petits exercices simplissimes de respiration et de jeux de doigts [voir ici, par exemple, de yoga, de sophrologie, de méditation cf les méditations gratuites que je vous propose...
Il est de nombreux biais pour retrouver le calme, et détendre le corps... A vous de trouver celui ou ceux qui vont vous aider...

Il est de toutes petites astuces comme étirer sa nuque par exemple pour chasser les idées noires. Voici d’ailleurs un exercice - à pratiquer en grande douceur, siouplé ! - pour ce faire.

Et puis, le corps ingénieusement sollicité est aussi un allié très efficace et appréciable pour se tenir dans le monde, se tenir au monde... Je raconte ici comment une posture peut changer la perception que les autres ont de vous (et ainsi vous transformer).

Et il est aussi des exercices, toujours pratiqués dans la délicatesse, s’il vous plaît ! susceptibles de vous donner de la force et de la présence !

Et enfin, petit rappel, tout à fait léger, mais qui est encore une vraie révélation pour beaucoup : c’est dans le corps que niche la vie !

Alors, décidément, mieux vaut faire alliance avec lui, non ?
Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester, dit un proverbe indien...

Dans le même ordre d’idée, notre mental est souvent décrié car trop bavard ; il nous invente des scénarios catastrophes, adore suçoter des événements tristes ou négatifs...
Ce qu’on oublie très souvent, c’est que ce même mental a le pouvoir de s’arrêter de lui-même, dès lors que la décision en est prise.
Peu importe comment vous y arrivez, mais sachez que vous en avez la capacité (dès lors que vous le décidez).
Moi, je remets à Dieu, à l’Univers : "Seigneur, occupez-vous de celui-là, moi, je n’y parviens pas trop - ou alors si mal !" . Vous pouvez remettre à un arbre, à la lune...
Vous pouvez vous créer vos scénarios d’effacement : je connais une dame qui passe la scène en noir et blanc, une autre qui sort de ladite scène pour se placer en spectatrice sur les gradins. A vous d’inventer votre manoeuvre de blocage des pensées indésirables !

Et puis, c’est votre mental qui conduit votre corps vers la détente lors des méditations précédemment citées ou de visualisations, en allant chercher l’image et les sensations d’un lieu ressourçant pour vous...
J’attire d’ailleurs au passage votre attention sur la méditation du nectar médicinal vert, issue de la médecine tibétaine, qui aide à dénouer la douleur. Il faut la tenter pour corroborer ses étonnants résultats.

Et puis, ce même mental peut vous aider à créer de belles énergies dans votre vie : si vous y introduisez de la gratitude, si vous prenez le parti de remercier... Ne mésestimez pas la force de votre pensée !, ce serait vraiment dommage !

Ce même mental est d’ailleurs capable de vous transformer en de très jolis scénaristes.

Alors, au lieu de lutter contre, pourquoi ne pas accepter qu’il soit à tendance fantasque et donc, à rééduquer ?! tout simplement.
Je ris car j’en entends certain(e)s hurler sur mon "tout simplement" !
C’est possible, vous verrez ! Nourrissez les bonnes graines. Mettez un zeste de vigilance sur les pensées inadéquates. Et pardonnez-vous d’en être encore ! là ! Comme nous tous et toutes !

Acceptez simplement de ne pas être tout à fait fini(e), comme nous tous et toutes (bis !), accueillez à leur juste valeur corps et mental, si précieux auxiliaires de notre transformation ! et avancez avec confiance !

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – mai 2016








Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...