L’hibiscus

Confiance sans faille : le Père Noël

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Une des clés de l’éducation est la confiance réciproque entre adulte et enfant.

Il me semble primordial pour éduquer un enfant d’instaurer une confiance réciproque. Le « réciproque » est important. Si vous mentez à votre gamin(e), ne vous étonnez pas qu’il/elle vous mente à son tour, si vous trichez devant lui, n’espérez pas qu’il soit intègre, et droit.
J’ai toujours tout dit à mon fils. Si j’étais irascible : « excuse mon petit, mais je suis irritable », si j’avais du chagrin « j’ai un gros chagrin, ça va passer, mais il me faut pleurer pour aller mieux »…etc. A chaque fois, je prenais le soin de lui affirmer qu’il n’était en rien responsable de ma tristesse ou de ma colère… Nos petit(e)s se sentent si vite fautif/ves… Ainsi dit, il vaquait à ses occupations, tranquillisé : ça allait passer…
Et de fait, ça passe toujours ! vous le savez bien. Désespéré(e) un soir, babillard(e) le lendemain !…

Je ne lui ai pas toujours tout raconté, car il n’avait pas besoin de savoir que c’était l’attitude de son père par exemple, qui me chagrinait, ou que telle personne, qu’il connaissait et appréciait, m’avait déçue… Un enfant n’a pas à être confident, ce n’est pas sa place, et c’est trop lourd… Je lui ai dit au maximum de ce qu’il pouvait entendre, sans lui donner à me porter…

Le seul mensonge que j’ai jamais proféré, et avec insistance encore, est celui du Père Noël.
Je lui ai raconté des bobards au sujet du Père Noël !
J’ai eu beaucoup de mal à me décider à introduire cette part de rêve… au prix d’un « mensonge ». Je m’en suis posé des problèmes de conscience !!!... Je ne sais d’ailleurs pas si je recommencerais maintenant. Je n’en sais rien. C’est à double tranchant. C’est un très joli conte, surtout s’il est dépouillé de la notion du Père Fouettard, de récompense : mon Père Noël à moi aimait tous les enfants, sans aucune distinction, qu’ils soient de toutes les couleurs, de toutes les humeurs, de toutes les folies ou de toutes les sagesses…
Mais en même temps, il s’agit quand même d’un mensonge.
Je n’ai jamais menti à mon garçon qu’à cette occasion.

Un jour, des années plus tard, il était au collège, et j’ai reçu un billet d’absence : à en croire le mot, il avait séché d’innombrables fois…
Mon monde s’est effondré ! Mon fils ?! sécher les cours ?!! Je n’en revenais pas ! Il n’y aurait eu qu’une absence, j’aurais mis ça sur le compte d’une erreur de l’administration, mais là, il s’agissait d’un chapelet de dates !!
Interrogé, il nie tout en bloc. Je suis désemparée. De tout cœur, j’ai envie que ce billet soit un tissu d’erreurs, mais toute ma raison me dit que c’est impossible. Mon fils, pré ado, commence à se braquer… Alors, je décide de jouer la carte de la confiance. Je n’ai pas le choix, si je veux que notre relation reste une belle relation, il est indispensable que je crois en lui.
Je prends la plume et écris un mot à l’administration, en leur expliquant que dans la mesure où mon fils affirme n’avoir pas séché, je le crois. Et que j’attends de leur part des explications sur ce mot !
Ils en ont trouvé ! Ils s’étaient trompés !!
J’estime cela assez léger de leur part. Si je n’avais pas été si costaud, notre belle complicité partait à vau l’eau… Finalement, ce fut une belle épreuve pour moi, une épreuve de foi... Et mon fils a ressenti toute la force de mon amour pour lui, et de ma confiance en lui.
Il est armé de tout cela.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – mars 07


Depuis ce texte, j’ai écrit tout un livre Elevons-nous : de l’enfance pour vous aider à instaurer un climat de confiance respectueuse, mais aussi, vous permettre de déceler les lacunes de votre propre enfance - et/ou les peurs - qui font que vous n’y arrivez pas toujours... Hum !

Notez bien que cette histoire de confiance vaut pour toute relation...








(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...