L’hibiscus

Ceinture ! + le bonheur n’est pas linéaire ! + frémir : coucou n°63 du 19 août 2009

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Bonjour !
C’est encore l’été. Lille est déserte ! et si tranquille ! C’est bien agréable !!
Euh... ! Que ça ne vous empêche pas de rentrer, si vous êtes encore en goguette !

Mes petites vacances m’ont fait un bien fou ! J’étais lasse. Je me suis rendue compte que je m’étais mise la pression toute seule !! Comme une grande ! pft !
Bon, d’accord, j’ai tout brûlé derrière moi. Je fais les choses en grand !!
Je change tout : local professionnel, lieu de vie perso, programme d’activités...
Ce n’est pas tant le fait de tout revisiter dans ma vie, ça, je l’ai souhaité, et trouve ça... jubilatoire au contraire !! Je vous y invite.
J’ai parcouru toute la région, en quête de ma nouvelle maison au coin des bois. Je me suis enthousiasmée sur des annonces. J’ai rêvé d’une nouvelle vie, ici, puis là. Et à chaque fois, j’ai dû renoncer : il y avait un "détail " qui clochait ! Alors, parfois, pouf ! j’étais quand même déçue et un brin découragée !!
Alors, ce n’était pas du tout tristesse, pour autant ! J’ai imaginé plein de vies ! des scénarios différents, des atmosphères différentes... et je me suis sentie libre ! très libre !!
J’ai visité des recoins inconnus ! et ravissants ! je suis tombée en amour de quelques sites jusqu’alors ignorés...

Bon, je suis plus posée et, du coup, les choses avancent. Tout va bien ! Il semblerait que l’Univers/Dieu/La Vie ait des vues sur moi, qui se sont dévoilées au fur et à mesure que ma fatigue s’échappait, et que je faisais place pour accueillir la vie ! au lieu de tenter de la contrôler !!
Je vous raconterai le conte, une autre fois ! sachez juste qu’il est joli !
Je vous dis cela, car j’ai parfois l’impression que vous vous imaginez que j’ai une vie sans heurt ! Or, je suis comme tout le monde. Il m’arrive d’avoir des moments de flottement, de doute, des énervements…

Par exemple, il y a peu, avant ma salutaire virée, je me prenais la tête avec un bloqueur de ceinture de sécurité !! je vous assure !! Vous savez ces espèces de pinces, qu’on vous vend quand vous avez horreur d’être ligoté(e) sur votre siège auto. J’avais testé les pinces à linge, sans succès.
Donc fait l’acquisition de cette pince es-spéciale. Je n’arrivais pas à l’installer, elle sautait tout le temps ! ça m’agaçait… pro-di-gieu-sement !!
Les vacances m’ont mise en paix avec ladite pince !! Ouf !! ça frisait véritablement le ridicule !!

J’ai lu, au cours de l’année, pour préparer ma conférence sur la perfection, Tal Ben-Shahar, professeur de bonheur ( !) à Harvard (vous savez la psychologie positive). Il raconte qu’un jour, dans une cafétéria, un jeune l’a abordé : « Mon ami m’a dit que vous lui enseigniez le bonheur ?! Je vais vous surveiller !! vous avez intérêt à aller toujours bien !! »...
Et Tal Ben-Shahar de commenter cette singulière croyance selon laquelle le bonheur devrait être linéaire ! Du bonheur toujours toujours ! rien que du bonheur !
Mais la vie ne nous propose pas que des roses !!!
Cette croyance est un leurre... Qui nous met une incroyable pression !
Une personne heureuse sait "simplement" (ne me détestez pas pour ce « simplement », siouplé !!) gérer les bas, se détourner, les regarder avec humour, quand c’est possible, s’en détacher… focaliser sur ce qui va bien… etc… etc… C’est l’apprentissage d’une vie. On note les progrès ! c’est tout !
Je vous raconterai, un de ces prochains jours, les avancées que j’ai réalisées, sur l’espace d’une dizaine d’années. Je me suis retrouvée cet été, dans strictement (!) la même situation qu’un été précédent, et l’ai gérée – un peu !! – différemment ! je m’en félicite !!

Il y a deux jours, je lisais sur un emballage de thé, qu’il convenait de jeter les pincées de thé quand l’eau devenait "enthousiaste" ! J’ai adoré !!! l’eau qui s’enthousiasme !!!
Du coup, j’ai revisité son homologue habituel "frémissante". Et lui ai redonné tout son poids ! C’est joli aussi une eau frémissante, non ? Le quotidien use parfois les mots, et c’est bonheur que de les rafraîchir (hihi !) !!

A tout bientôt !
Je retourne à mes lectures passionnantes !
Carole.


© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – août 2009


Le coucou des trois rouges-gorges traite aussi des attitudes différentes face à une même situation...








(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...