L’hibiscus

Café suspendu, jardin ouvert : Coucou n° 274 du 15 juin 2014

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Le monde avance ! De simples petits gestes de solidarité au quotidien sont en train de le faire bouger...
Voici quelques informations positives...

Coucou vous !
je vous ai déjà conté mon émotion face à des bennes de déchets mais il est d’autres signes indéniables que le monde avance...
Oui, le monde avance, il avance !
et je m’en réjouis !
Et je suis certaine que vous aussi !

Une ancestrale tradition napolitaine, le café suspendu, est en train de se répandre comme une volée de graines de pissenlit !
Le principe est simple, peu coûteux, et permet de donner avec légèreté : vous entrez dans un bistro, vous payez deux cafés, un pour vous, un pour un(e) nécessiteux/se. Le garçon/la fille (oui, je sais, ça fait vraiment drôle !!) de café le note sur une ardoise, et une personne qui passera par là... et qui n’a pas de quoi se payer ce jour-là, une boisson chaude, se la verra offrir...
C’est si chaud, si généreux que cela a fait des petits : des pains, des repas suspendus, des courses, des livres en attente...
Comme cela fait du bien de lire/de vivre ces petits gestes de solidarité quotidienne...
J’avoue que lorsque je suis entrée pour la première fois dans un café où un homme au comptoir, hirsute, attifé de bric et de broc, n’avait vraiment pas l’allure de l’habituelle clientèle, et semblait frigorifié... mon coeur a fondu. Je ne connaissais pas encore le geste solidaire. J’ai rendu grâce !
Qui a dit que le monde était irrémédiablement fermé ?!

Une autre silencieuse révolution se propage aussi, comme de la très bonne graine ! Les "incredible edible = les incroyables comestibles" - ce mouvement nous vient d’Angleterre, d’où la jolie English allitération - consiste à créer des jardins potagers dans des lieux publics, envahir des plates bandes, des terrains vagues, des bordures, etc. pour y semer, planter... des jardins communaux et gratuits ! Cela, vous vous en doutez, crée une très joyeuse ambiance de partage et de co-création : Peas and Love ( traduisez : des pois et de l’amour !), semant l’idée que l’abondance est partout accessible, bousculant des valeurs, et redistribuant confiance en la terre nourricière, en la nature humaine...

Générosité, générosité... De touts petits gestes, de minuscules initiatives, qui se propagent follement, comme les herbes !
Oui, il fait bon habiter cette terre inventive, et chaleureuse !
Bonheur !

Mes douces pensées dominicales volent vers vous !
Carole.


© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – juin 2014








Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…

 

Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…