L’hibiscus

Bouger ce monde ! à notre très humble place... : Coucou n° 299 du 23 janvier 2015

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Les attentats de janvier nous ont bouleversé(e)s.
Que pouvons-nous faire pour un monde plus doux, plus juste, plus paisible.
Oui, nous avons notre contribution à apporter, modestement, mais sûrement.

Coucou, me revoilou !

Oui, je sais, j’ai été un peu longue... C’est que je tournais la langue dans ma bouche pour dire avec le plus de justesse. Sans blesser quiconque...
Bon, je me lance !

Alors, oui, nous avons tous et toutes été bouleversé(e)s par les derniers attentats.
Brassé(e)s profondément par peurs, colères, chagrins... Et je pense que ces énergies sont encore dans l’air... Faites attention à vous, si vous vous sentez fragile ou chatouilleux/se en ce moment...
J’en connais qui, toujours prêt(e)s à se culpabiliser, osent à peine avouer : je n’ai pas de coeur, je n’ai pas été affecté(e). Peut-être... en apparence, seulement... Souvent, au contraire, les coeurs les plus sensibles sont comme anesthésiés, en état de sidération !
Dans tous les cas, chouchoutez-vous ! faites drôlement attention à vous ! Même si la vie a repris son fil docile - mes oiseaux n’ont jamais cessé leur gigue matinale ! - vous êtes encore en état de choc !
Choyez d’ailleurs bien les enfants qui gravitent autour de vous : sous des postures diverses (ah ?! vous les trouvez particulièrement effervescent(e)s ? ou inversement, apathiques, comme déprimé(e)s ?), ils/elles marquent le coup ! ils/elles ont besoin de vous ! Je me permets de vous le rappeler, car j’ai été interpellée par quelques parents excédé(e)s ou désarçonné(e)s...

Je voudrais avant de revenir à la conspiration spirituelle ! qui va bouger le monde (eh oui ! elle est en marche !), pointer deux trois points qui m’ont titillée, ces derniers jours.
Dans la rue, vous étiez très nombreux/ses. Et cela a fait chaud au coeur.
Je n’ai pu cependant m’empêcher de penser à ces enfants juif/ves, innocent(e)s, qui se sont fait tuer dans leur cour d’école à Toulouse en mars 2012. Les mouvements de foule sont étonnants. Pourquoi pour Charlie, et pas pour ces mômes ?
Je suis dubitative. Déguisée en point d’interrogation...
Dans le monde, beaucoup de guerres, d’attentats, d’horreurs, de tueries... Cela semble moins nous émouvoir.
En France, - oui, tout près de chez nous, notre voisin(e) peut-être - des gens meurent de faim, de froid, sous les coups (une femme meurt de violence conjugale tous les trois jours)...
Alors, ce n’est pas pour vous déforcer que je vous pointe ces faits, Et surtout pas pour vous culpabiliser. Mais pour vous inciter à réfléchir...
C’est au quotidien et sur tous les fronts que le monde a besoin de nous, de notre force, de notre rectitude... à notre très humble place...

Je crois aux vertus des crises, personnelles ou collectives.
Rappelez-vous combien les crises alimentaires (vache folle, dioxine...) nous ont poussé à regarder (enfin !) les étiquettes, ont favorisé l’essor de la bio... Combien une séparation, un deuil, oui, même un deuil ! permet de réaffirmer nos hiérarchies !
Je dois dire que, personnellement, les derniers événements m’ont d’abord laissée sans voix. Interdite.
Puis j’ai découvert en moi une force incroyable ! une de celles qui soulèvent les montagnes, sans doute !
Une de celles qui mettent en route, indéniablement !
Plus que jamais, je me perçois en lien ! plus que jamais j’ai envie de jouer, à ma mesure, ma partition d’amour.
Chaque catastrophe, naturelle ou humaine me pousse à l’authenticité, à la vérité.
Et je ne suis assurément pas la seule ! Nombre d’entre vous, je le sais, se sont senti(e)s conforté(e)s ou incité(e)s dans leur volonté d’aller à l’essentiel, de conspirer.
Fini de tortiller ! Allons-y !

Évidemment, nous nous sentons infiniment impuissant(e) ! Et pourtant !
A notre très humble place, chacun et chacune, nous pouvons le bouger ce monde !
Il est de nombreuses façons de se mettre en douceur !
Ne serait-ce que par nos pensées... Les pensées sont des énergies balancées dans l’univers... et sur elles, nous avons un peu la main, quand même !
C’est un entraînement, il est vrai ! une sacrée vigilance ! et une détermination résolue à toucher la part humaine et tendrement vulnérable de notre entourage...
Les occasions de progresser prolifèrent ! Vous vous rappelez de Philippe Néri ?!
Et émetteur/trice, nous participons à la douceur du monde, et gagnons personnellement en force et présence !

Pour clore, ce 299 ème coucou (!), j’ai envie de vous transmettre une parole d’un sage de l’ancien temps (je n’étais pas née, et... vous non plus, je crois !).
Je vous l’ai mise en image (pour les besoins de Boniface).

Vous pouvez cliquer sur le carré pimpant pour l’agrandir...

Et pour mémoire, optimiste, je vous rappellerai le rassérénant 3 868 938 ème flocon : Oui, nous allons y arriver !

Que la journée vous soit douce !
Carole.

PS : mon site entier est une copieuse offrande, de moi à vous, afin de vous donner des forces, vous aider à garder le cap. N’hésitez pas à aller vous y abreuver en cas de flottement.

PS : inutile de me mettre la pression sur le coucou numéro 300 ! ou je passe directement au 301 ! Ah mais !


© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr - janvier 15








Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.

 

Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.