L’hibiscus

Appliqué(e)s comme des gamin(e)s : coucou n° 75 du 17 novembre 2009

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Bonjour !

Souvent, je taquine mes élèves, quand je les vois râler !, lors de l’apprentissage d’un exercice. J’en ai vu combien qui soupiraient, catastrophé(e)s, en commençant les 5 Tibétains ou la Salutation au soleil !!
Pffff ! je n’y arrive pas !!! pfff ! je n’y arriverai jamais !!
Et moi de souligner que ce n’est pas si mal pour un début !!
Oui, mais je n’y arrive pas comme toi !!
Cela me fait sourire ! C’est très symptomatique des comportements perfectionnistes : le résultat doit être parfait, là tout de suite, immédiatement ! sinon, on laisse tomber !
Or l’apprentissage demande, bien souvent, un peu de temps, et… beaucoup d’indulgence !
Je pense que beaucoup ont encore, bien chevillée au corps, leur application de gamin(e) qui voulait plaire à leur enseignant(e), qui voulait bien faire pour répondre à la demande de leurs parents.


Je vous le souligne au passage pour les jeunes parents ! Faîtes bigrement attention à ne pas mettre insidieusement la pression à vos jeunes ! Ils/elles ont, naturellement, excessivement envie de vous plaire ! soyez-en sûr(e). Parfois, avec tant de tension intérieure, qu’ils/elles peuvent aller jusqu’à se transformer en sales gosses, pour échapper à leur désir d’une perfection, inaccessible à leurs yeux ! (Je réalise qu’il me faut vraiment écrire mon ou mes articles sur les relations parents/enfant(e)s…)


Mais, revenons à mes élèves ! j’avoue que cela m’attendrit de voir chez eux cette application enfantine. Je les vois quasi tirer la langue ! (et ce, quel que soir leur âge !)
Parfois aussi, certain(e)s se résignent devant la difficulté ! et du coup, se privent d’un grand bonheur et de nombreux bienfaits.
Certain(e)s seront probablement goguenard(e)s : « un grand bonheur, les 5 Tibétains, ben voyons ! » Mais c’est qu’ils/elles ont abandonné trop tôt ! Peut-être juste avant que cela ne devienne agréable, voire très agréable !
Celles et ceux, par contre, qui jettent leurs appréhensions aux orties font d’indéniables progrès. Et ont souvent un vrai plaisir à pratiquer ! Cela fait partie d’un rituel d’hygiène, comme de se laver les dents ! Quand on a oublié de se laver les dents, on ne se sent pas propre ; pareil quand on a omis sa petite pratique, on ne se sent pas fini(e) !!
Et les développements sont de plus en plus fins, de plus en plus subtils, accroissant sans cesse le plaisir de la pratique. Je vous assure !


Je réalise que je voulais vous parler de votre désir de bien faire, qui est un vrai handicap !
Et que j’en ai profité pour vous « vendre » mes exercices chouchous !
Bon, ben, de toute façon, ça ne peut pas vous nuire !
Ceci étant, si vous sautez sur l’entraînement aux pratiques, je vous en prie, veillez à ne pas tirer la langue d’application !


Et puis, vous pouvez aussi examiner les espaces de votre vie où vous esquivez la nouveauté par peur de ne pas faire aussi bien que le/la prof ! Moi, je ne sais pas jouer au poker, juste à cause de ça !! Non pas, que je n’aime pas perdre, mais je ne supportais pas de ne pas tout comprendre tout de suite ! En plus, peut-être connaissez-vous ce phénomène, vous aussi ? ( !), moi quand je me mets la pression, je deviens bête, je perds des neurones en route !...
Bon, je ne suis pas épouvantée de ne pas savoir bluffer au poker…
.. Par contre.. mes 5 petits... vous êtes sûr(e)s ?


Belle journée à vous !
Carole.



© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – novembre 2009


Depuis, je l’ai écrit ce livre sur l’enfance, et j’y traite, entre autres, de ce besoin éperdu de plaire, bien sûr !

Voyez aussi sur la légèreté à mettre en toute chose, l’exemple de la prière !








(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...