L’hibiscus

Accueillir, remercier

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Un des grands secrets de la vie est la gratitude !
Si vous savez remercier pour tout ce que vous avez, votre regard change ! et si votre regard sur le monde change, je vous promets que le monde change ! Si ! si !

Une de mes élèves, il y a de cela plusieurs années, m’a rendu un fieffé service, en me disant : « Tu sais, moi, je ne demande plus, je remercie. »
Ça m’a impressionnée !
Et depuis, je fais comme elle.
Enfin, pour être parfaitement honnête !… moi, je fais les deux !! je remercie et je demande !! Qui ? la Vie, l’Univers, Dame Nature, Dieu...

Et la vie change ! elle avait raison !
Sans doute d’abord, parce que cela nous oblige à faire le tour de tous nos avoirs, à compter en « plus », et non en « moins ».
Non pas tout ce qui me manque, mais tout ce que j’ai déjà ! une bonne santé, une bonne vue, des amis, des parents adorables, un fils formidable, une situation, un toit, l’eau courante, l’électricité !... etc…

Et l’on se rend compte que nous oublions souvent l’essentiel ! J’ai récemment eu une coupure d’eau dans mon immeuble, et j’en ai été très heureuse car elle m’a permis de constater ce que j’avais oublié : l’eau courante est un confort extraordinaire, dont nous avons la chance d’être bénéficiaire !… Lors de cette coupure, évidemment, j’économisais la moindre goutte… et l’eau m’est redevenue précieuse comme à une femme africaine !

Vous savez, c’est comme lorsque vous avez un petit problème de santé, mettons un doigt qui vous fait mal et ne vous sert plus. Vous réalisez à quel point, ce doigt-là, précisément lui, est utile.
Et bien remercier chaque jour, nous pousse à ne jamais oublier la fonction de chacun de nos doigts, de chaque organe de notre corps, la joie d’avoir de l’eau au robinet !!

Donc se mettre dans l’énergie de la gratitude permet de voir la vie du bon côté.
Maître Eckart disait : Si tu remerciais Dieu [la Vie !] pour toutes les joies qu’il te donne, il ne te resterait plus de temps pour te plaindre.
Et ce serait une grande chance ! car cet optimisme génère une énergie positive qui semble aimanter les jolies choses, les beaux événements dans notre vie…
Vous le savez, vous l’avez constaté - parfois avec envie ! - la fortune sourit souvent aux mêmes. La façon dont on regarde le monde nous donne, ou pas, une vie gaie, et pleine !

Matthieu Ricard dans son Plaidoyer pour le Bonheur le note très clairement, chiffres à l’appui :
Si l’on observe la manière dont les gens perçoivent les événements de leur vie, apprécient la qualité du moment vécu et construisent leur futur en surmontant les obstacles grâce à une attitude ouverte et créative, les optimistes possèdent un avantage indéniable sur les pessimistes : un grand nombre de données montrent qu’ils réussissent mieux aux examens, dans leur profession et dans leur couple, vivent plus longtemps et en meilleure santé, ont plus de chance de survivre à un choc postopératoire et sont moins sujets à la dépression et au suicide. Pas si mal, n’est ce pas ? Des chiffres ? Une étude a été conduite sur plus de neuf cents personnes admises dans un hôpital américain en 1960. Leur degré d’optimisme, ainsi que d’autres traits psychologiques, avaient été évalués par des tests et des questionnaires. Quarante ans plus tard, il s’avère que les optimistes ont vécu en moyenne 19% plus longtemps que les pessimistes, soit seize ans de vie pour un octogénaire ! Par ailleurs, on sait que les pessimistes ont huit fois plus de chances de sombrer dans la dépression lorsque les choses vont mal. En outre, ‘ils ont des résultats scolaires, sportifs et professionnels inférieurs à ce que leurs capacités laissaient présager et ont eu de difficultés relationnelles ». Il a pu être montré que c’était bien le pessimisme qui aggravait la dépression et les autres difficultés citées, et non le contraire, car si l’on apprend à ces personnes à remédier spécifiquement au pessimisme en transformant leur vision des choses, elles sont nettement moins sujettes à des rechutes dépressives. Il y a des raisons précises à cela. Les psychologues décrivent en effet le pessimisme comme un mode d’explication du monde qui engendre une impuissance acquise.
Alors, apprenez à remercier, mettez de la gratitude dans votre cœur, et vous verrez que votre vie va changer.

Dressez les listes des cadeaux de votre existence, vous allez vite être impressionné(e) par leur longueur. Et mais oui ! quelle chance vous avez ! vous avez tout ça ! vous avez tant que ça !
Les enfants, quand on leur demande, ce qui leur est le plus précieux dans leur vie, répondent très souvent spontanément : Ma Vie !
C’est sobre ! et tout est dit !!
Prenons-en de la graine ! Un jour, il sera trop tard !

Dans son ouvrage, Avec cette Pipe Sacrée Vous marcherez sur la Terre Evelyn Eaton rapporte :
Un saint homme amérindien donnait ce conseil :
« Quand vous vous levez le matin,
remerciez pour votre vie et pour la force qui vous est donnée.
Remerciez pour votre nourriture et pour la joie de vivre qui vous a été donnée.
Et si vous ne voyez pas de raison de remercier,
soyez certain que la faute n’incombe qu’à vous. »

Bon, ne vous fustigez pas, vous n’avez probablement pas appris à vous réjouir, le pessimisme est souvent héréditaire, hélas. Par contre, il vous est loisible de bousculer votre regard, de le ré-éduquer, à commencer par la pratique des Trois Bonheurs qui ont fait la preuve de leur efficacité dans de très nombreuses vies.
C’est à vous !


© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – février 09








Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…

 

Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.