L’hibiscus

Trois + trois = bonheur ! Coucou n°16, le 9 décembre 2008

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Je ne sais pas si vous vous rappelez, ou peut-être n’étiez-vous pas encore dans mes fichiers à l’époque, je vous ai transmis, il y a quelques années, un conseil pour vivre plus heureux/heureuse...
Il s’agissait, le soir avant de vous endormir de vous remémorer trois bonheurs de la journée. Etudes scientifiques à l’appui, ça marche ! Vous pensez à trois bonheurs, petits ou grands, et vous vous refaites le film le soir... La rencontre d’un ami, un chat qui s’étire, une feuille qui tombe, un cake aux oranges divin, le sourire de la boulangère, un mél rigolo...etc...
Faites feu de tout bois. Pas de problème !
Trois bonheurs avant de vous endormir !
Votre vie va changer ! d’abord parce que dans la journée, vous vous mettrez en quête des bonheurs à mémoriser pour les revisiter le soir. Mais aussi parce que vous allez vous endormir sur de bonnes ondes positives... Et ces ondes vont secréter de jolies énergies pour un réveil tout frais. Et du coup, vous allez vous levez d’un bon pied, confiant, et youpi !! vous allez attirer des bonheurs ! et très vite, vous en aurez trop !!!
Je plaisante, bien sûr ! il n’y en a jamais trop !

Le deuxième comptage que je vous suggère est parfois plus ardu : il faut comptabiliser trois moments de votre journée où vous êtes fier/fière(s) de vous.
Vous vous remémorez des qualités mises en œuvre ou vous relevez vos progrès, petits ou grands... : vous avez écouté les chagrins de la boulangère, malgré vos propres soucis ; vous avez bien réussi une réponse délicate, sans vous embrouiller, ni vous fâcher ; vous avez aidé un collègue spontanément, alors que d’habitude, le mode entre vous est plutôt à la compétition ; vous êtes parvenu(e) à sourire d’une de vos erreurs ; vous avez mangé tout un plat en conscience et dans la gratitude ; vous avez renoncé à l’acquisition d’un énième bibelot à craquer ! ; vous avez joué avec votre gamin au lieu de différer éternellement la partie promise... et vous avez perdu... dans la bonne humeur ! ; vous avez pris le temps d’une sieste ou d’une ballade...
Bref, vous me voyez venir avec mes gros sabots ! Tentez l’expérience. Que du bon à prendre !!

A tout bientôt !
Carole.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – décembre 08


Je développe et amplifie cette idée dans Comptez vos bonheurs.








Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.

 

Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…